4 articles avec decouverte a...

Duane Reade Wall Street, l'avenir de la proximité

Publié le par Frank Rosenthal

Situé 40 Wall Street dans le sud de Manhattan à New York, dans un immeuble tour historique datant de 1929, à l'époque ce fut la plus haute tour de New York, ce magasin est plus qu'un magasin. Il a ouvert en juillet dernier et j'ai pu le visiter cet été.

Retail-distribution-4-copie-3.JPG

En plein coeur de Wall Street

Retail-distribution-copie-6.JPG

Il rassemble les trois univers habituels de Duane Reade :

Need : la proximité et les besoins du quotidien

Feel : le bien être et la santé avec une pharmacie et des médecins intégrés

Look : la beauté

Il présente une multitude de services :

Retail-distribution-2-copie-5.JPG

un bar à sushis

Retail-distribution-3-copie-3.JPG

Le traditionnel cireur de chaussures au profit d'une fondation

Retail-distribution-5-copie-3.JPG

Une pharmacie dans laquelle son ordonnance peut être traduite en 170 langues !

Publié dans Découverte à...

Partager cet article

Repost 0

Colruyt bouscule le marché de la lessive (3)

Publié le par Frank Rosenthal

Lineaire-Colruyt.JPG

Quelle particularité pour ce linéaire de lessive ?

Il ne contient plus que des lessives concentrées ou superconcentrées.

Dans son communiqué de presse, Colruyt explique :

"Chez Colruyt, nous sommes toujours à la recherche de produits plus écologiques ou plus efficaces », explique Jean-Pierre Roelands, directeur commercial. « C’est pourquoi, début 2009, en collaboration avec nos fournisseurs, nous avons été la première chaîne de supermarchés à proposer plus de lessives concentrées, c’est-à-dire des produits qui contiennent 2 ou 3 fois moins d’eau que les produits dilués classiques, et qui sont tout aussi efficaces. Et aujourd’hui, moins de 2 ans plus tard, nous avons reçu la dernière livraison de lessives diluées. Nous proposerons donc désormais exclusivement des produits concentrés. »
Jean-Pierre Roelands se réjouit que les clients aient suivi Colruyt dans cette initiative : « Actuellement, 9 de nos clients sur 10 optent déjà pour des lessives liquides concentrées ou superconcentrées. En nous suivant dans ce choix, nos clients contribuent à faire évoluer le marché dans le bon sens. Grâce à leur contribution, nous pouvons supprimer les lessives diluées de notre assortiment et nos fournisseurs en ont arrêté la production. Nous avions franchi le pas pour nos marques propres il y a plus longtemps ; nous pouvons aujourd’hui faire de même pour les marques nationales.»

Cette démarche, au-delà de l'aspect écologique permet notamment de bien mettre en avant la lessive de marque Colruyt comme ci-dessous dans le magasin de Knokke :

Retail-distribution-CK.JPG

Elle permet aussi de communiquer sur un prix à la dose, plus pertinent pour comparer et aussi très souvent plus bas que sur le marché traditionnel de la lessive.

Etiquette-Colruyt-prix-lessives.JPG

Enfin, et c'est le principal argument de l'enseigne, cela permet depuis février 2009 en 2 ans d'avoir économisé selon Colruyt le transport de 7039 palettes soit une économie de 37 600 kilomètres de trajet en camions et cela a aussi évité 133 tonnes de déchets plastiques.

 

 

En partenariat avec LSA

Logo LSA

Publié dans Découverte à...

Partager cet article

Repost 0

Delhaize sort son comparateur (Index Avantage) contre Colruyt (2)

Publié le par Frank Rosenthal

Un nouveau comparateur vient de voir le jour. En Belgique, Delhaize décide de se comparer frontalement à Colruyt.

Ce qui est une suprise pour un challenger confronté au leader des prix, un challenger qui avait suivi la voie classique et très souvent inefficace des baisses de prix.

L'Index Avantage est pour autant pas totalemet nouveau des comparaisons sur un caddie complet : marques nationales, marques distributeurs et premiers prix.

Index-Avantage-delhaize-1.JPG

Le relais de ce comparateur, ci-dessous en magasin, en l'occurence Delhaize Ostende :

DSC01788.JPG

Une affiche qui permet à Delhaize de vanter les meilleurs prix du marché et d'argumenter comme habituellement sur la qualité et les services

Index-Avantage-def.JPG

Le postulat de départ est donc le même que celui de Leclerc : le client achète un panachage de marques nationales, de MDD et de premiers prix.

Index-Avantage-def-2.JPG

En revanche, dans la mécanique : une grande nouveauté qui est le quatrième point du chapitre sur la comparaison des produits : les produits de marque Delhaize sont comparés aux produits de marque nationale à qualité équivalente (Colruyt n'ayant que peu de MDD et quasiment pas de produits à la marque Colruyt, mais des produits à marque propre peu facilement identifiables. C'est donc là que se situe la nouveauté : attaquer un concurrent sur sa faiblesse, puisque je vous laisse deviner la suite, les produits Delhaize étant moins chers que les marques nationales, cela va permettre au final à Delhaize de montrer sa compétitivité prix globale et de clamer qu'il est moins cher que Colruyt.

Index-Avantage-delhaize-2.JPG

Colruyt ne pouvait pas ne pas réagir, en magasin, j'ai cherché la réaction partout sans la voir, c'est sans doute que Colruyt ne veut pas porter trop d'attention à l'attaque de Delhaize. néanmoins Colruy a publié un communiqué de presse dans lequel il attaque bien évidemment la méthodologie de Delhaize, le voici : 

Les résultats de l’Index Avantage Delhaize ne sont pas pertinents

Dans la lignée du Baromètre des prix Colruyt, Delhaize lance lui aussi un « Index Avantage » affichant les résultats de sa comparaison de prix entre Delhaize et Colruyt. 

Cette comparaison n’est toutefois pas pertinente. Ce que prouve en effet Delhaize, c’est que les marques propres sont moins chères que les marques nationales. Rien de nouveau à cela. Colruyt peut d’ailleurs en dire autant.

 Delhaize ignore les marques propres de Colruyt et compare ses marques propres avec des marques nationales proposées chez Colruyt.

Pour sa comparaison, Delhaize mélange marques nationales, marques propres et produits les moins chers. Les conclusions que Delhaize tire de cette comparaison, notamment que Delhaize serait moins cher que Colruyt, sont donc infondées.  Delhaize ignore en effet les marques propres de Colruyt : au lieu de comparer les prix de ses marques propres avec ceux des marques propres de Colruyt, Delhaize les compare avec les prix des marques nationales proposées chez Colruyt.

Voici deux exemples de comparaisons erronées, pour le magasin Colruyt concerné :

- le fromage frais à la cerise de la marque Delhaize (0,80 €) est comparé avec la marque nationale Danio de Danone chez Colruyt (0,99 €), alors que Colruyt propose Galeo, de sa marque propre Galaxi, à 0,45 € ;

- Delhaize compare également sa marque propre Lambertini (Lambertini blanc : 2,69 €) avec la marque nationale Martini chez Colruyt (Martini blanc : 4,33 €), tandis que Colruyt propose aussi un vermouth blanc de sa marque propre Mazarelli (1,75 €).

Chez Colruyt aussi, la plupart des clients achète un mélange de marques propres, de marques nationales et de produits les moins chers. Mais lorsqu’on compare les marques propres de Delhaize avec les marques propres de Colruyt, Colruyt est toujours le moins cher.

 Comparer seulement 2 tickets de caisse n’est pas suffisant pour obtenir une représentation juste de la différence de prix globale

La comparaison d’une trentaine d’articles choisis ne donne pas une image pertinente de la différence de prix générale réelle entre deux magasins. Si l’on compare le niveau de prix général, Colruyt est moins cher.

 Sur www.colruyt.be, Colruyt présente en permanence les résultats de ses comparaisons de prix entre chaque magasin Colruyt et le magasin Delhaize le plus proche. Ces données sont régulièrement actualisées.

 

 

En partenariat avec LSA

Logo LSA

Publié dans Découverte à...

Partager cet article

Repost 0

Exclusif : Découverte à...Valence : le premier Fnac Express

Publié le par Frank Rosenthal

Nouvelle rubrique directement déclinée de "9 découvertes à..." qui propose de voir, très souvent en avant-première, un concept très très récent. Cette rubrique de même que "9 découvertes à..." est relayée en partenariat avec LSA et son Retail Tour.

Pour le premier numéro, direction Valence, la troisième ville espagnole.

18 décembre 2010, la gare AVE pour les liaisons rapides Valence Madrid est inaugurée. 
C’est là, en effet, dans le mini centre commercial de la nouvelle gare  que la Fnac teste un concept compact destiné aux lieux de flux (gares, aéroports, grandes artères…), sous l’enseigne Fnac Express.

 

DSC08989.JPG.

La première Fnac Express est située dans le mini centre commercial de la gare AVE de Valence, inaugurée le 18 décembre 2010. Cette liaison permet de rallier la capitale espagnole en 95 mn. 

Fnac Express est un magasin de proximité, une sorte de mini Fnac avec en plus la presse et évidemment un assortiment réduit en nombre de références et orienté avant tout sur la mobilité (livres, DVD, téléphonie mobile et accessoires, cadeaux, corner Moleskine...) Un concept qui pourrait bien être dupliqué un peu partout en France (aéroports, gares, lieux de flux, centres commerciaux), la Fnac a besoin de trouver de nouvelles voies de croissance et de compléter son parc. Une façon aussi pour l'enseigne de devenir (un peu plus) une enseigne du quotidien. Relay risque d'être moins seul dans les mois à venir.

Retail-distribution-copie-2.JPG

Le concept est prévu pour s’étendre sur 200 à 400 m². Au moment de l’inauguration, les équipes espagnoles disaient envisager d’ouvrir une vingtaine de ces magasins dans les 4 ans, alors qu’au siège de la Fnac, on insiste sur le caractère de test de cette boutique.

Retail-distribution-2-copie-1.JPG

Les différents univers proposés par Fnac Express : presse, livres, ciné, musique, jeux vidéos, merchandising… et les services et avantages liés à la carte de fidélité.

Retail-distribution-3.jpg

Les codes jaune et noir de Fnac Express

Retail-distribution-4-copie-1.jpg

Le magasin propose les grosses références de High tech, casques audio, micros, tablettes, téléphonie… les 20/80 voire les 10/60.

Retail-distribution-5.jpg

L'originalité de cette Fnac Express, la vente de la presse, bientôt Fnac Express, concurrent de Relay ?

 

L'AVIS DE LSA

Cette initiative est doublement symbolique. d’abord du réinvestissement depuis quelques mois des distributeurs français en Espagne. Le pays est pourtant beaucoup plus frappé par la crise économique (+ de 20 % de chômage !!!) que l’Hexagone, notamment du fait d’une énorme bulle immobilière, mais les opérateurs anticipent une reprise de la consommation entre 2011 et 2013, tout en profitant de prix de l’immobilier devenus beaucoup plus raisonnables. La Fnac prévoit ainsi d’ouvrir 11 grandes surfaces d’ici à fin 2015 (20 aujourd’hui). Sephora, Foir’Fouille, Jardiland, Coctel (Vivarte), pour ne citer qu’eux sont aussi à l’offensive.

 

Ce test est aussi et surtout emblématique des efforts déployés par la plupart des distributeurs aujourd’hui pour s’implanter durablement dans les lieux de flux : aussi bien les grands axes routiers (avec les drives), que les grandes villes (toutes les enseignes de proximité ont revu leurs copies au cours des trois dernières années que les gares, aéroports, voire les stations de métro.

Jérôme Parigi


 

En partenariat avec LSA

Logo LSA

Publié dans Découverte à...

Partager cet article

Repost 0