15 articles avec distribution & television

La face cachée de la déco à petits prix

Publié le par Frank Rosenthal

C'était dimanche soir sur France 5.

Face-cachee.JPG

Un documentaire de 52 minutes pour décrypter les enseignes de décoration et d'équipement de la maison, le parcours client des consommateurs, les relations avec les fournisseurs.

Doc.JPG

Ikea.JPG 

Le documentaire met notamment en avant le parcours client chez Ikea, un parcours client que je décrypte dans le documentaire :

FR.JPG 

Pour voir ce documentaire dans la semaine , c'est sur Frence TV Pluzz ou directement sur ce lien :

 

Voir le documentaire

 

 

Partager cet article

Repost 0

Twitter cartonne pour commenter les émissions TV

Publié le par Frank Rosenthal

A regarder les chifrfes communiqués par Médiametrie sur une période de juillet/août où les audiences baissent et la météo a été bonne, un été plutôt chaud, Twitter est maintenant totalement intégré pour commenter des émissions.

Twitter-cartonne-comme-support.JPG

Partager cet article

Repost 0

La télé en France continue de progresser en écoute

Publié le par Frank Rosenthal

Selon les chiffres communiqués par le SNPTV, la France se classe même très bien en Europe.

SNPTV.JPG

Partager cet article

Repost 0

C'était cet été (5) Huit à Huit cartonne avec L'Amour est dans le Pré

Publié le par Frank Rosenthal

L'enseigne de proximité du groupe Carrefour a bien fait de parrainer la cinquième saison de L'Amour est dans le Pré. Une affinité avec la proximité et la ruralité mais surtout des audiences record.

Avec 4 à 5 millions de téléspectateurs par épisode, M6 s'est souvent classée en tête des audiences de la soirée et en tête des parts de marché avec plus de 20% au-dessus de la part de marché habituelle de la chaîne.

DSC06083.JPG

Partager cet article

Repost 0

C'était cet été (4) : Leclerc en télé sur les crèmes solaires

Publié le par Frank Rosenthal

On avait fini par oublier que les distributeurs pouvaient communiquer sur un produit à condition qu'il ne soit pas en promotion et que les stocks soient suffisants pendant quelques semaines.

Habilement, Leclerc a communiqué sur sa crème avec un prix d'appel de 3,75€. Plutôt malin pour une enseigne qui compte beaucoup de magasins côtiers et donc d'estivants.

DSC06082.JPG

Partager cet article

Repost 0

Culture Pub enquête sur les prix

Publié le par Frank Rosenthal

Culture Pub, l'émission diffusée dorénavant sur NT1 et le site http://www.culturepub.fr enquête cette semaine sur la communication et les prix.



Une enqûete qui montre de nombreux spots français et étrangers et qui est très pédagogique. Sont interrogés notamment Kai Bandilla, de Simon Kucher & Partners, grand spécialiste du pricing, Christophe Poisson de l'agence Australie et moi-même.

Pour visionner l'émission c'est en cliquant sur le lien http://www.culturepub.fr/emissions/emission-2009-11-22

Demain, suite de notre série sur les magasins éphémères avec l'opération Lucky Bags des 4 Temps qui cartonne actuellement, jeudi rendez-vous au Windows Café.

Partager cet article

Repost 0

Nouveau carton d'audience de Capital sur M6 !

Publié le par Frank Rosenthal

Deuxième article de la journée comme hier et avant-hier pour une actualité très riche et très dense en ce moment.


L'émission de dimanche soir dernier consacrée une nouvelle fois à la crise et au besoin d'argent a réalisé une excellente audience. Au programme figurait 4 reportages :
1/ révélations sur les cartes de fidélité
2/ Je vends "l'or" de famille
3/ Gagner plus avec un second job
4/ Machine à pain

L'audience a été de 4 862 000 personnes, deuxième audience de la soirée derrière le film de TF1 "Ensemble c'est tout" qui a fait plus de 26% de part d'audience. Capital a pour sa part réalisé une part d'audience de 19,6% ce qui est un excellent score pour la chaîne. France 3 avec l'inspecteur Lewis arrive en troisième position avec 12,4% !

Révélations sur les cartes de fidélité ! On voyait une consommatrice avec un portefeuille spécial cartes de fidélité puisqu'elle en possède pas moins de 29 ! On voyait une autre consommatrice traquer les cagnottes accordées sur les cartes à l'aide des prospectus. Rien de bien neuf, si ce  n'est la démonstration que le prix de référence avant la remise carte est très souvent surévalué par rapport au prix habituel.

De quoi semer un peu plus le trouble sur la perception des prix et la confiance accordée aux enseignes ! Ce n'est pas neutre sur près de 5 millions de personnes, sans compter la rediffusion du mardi soir, les enegistrements et les différents visionnages sur M6 Replay, sans compter aussi sur le bouche-à-oreille !

Partager cet article

Repost 0

Ils font bouger la France...mais pas l'audience

Publié le par Frank Rosenthal

Mardi soir pour coller à l'actualité le magazine de France 2 "Ils font bouger la France" proposait une émission consacrée à la crise.

Le thème de l'émission : Crise comment les Français s'en sortent ?
Une partie reportage à Rennes avec notamment un chef d'entreprise en difficulté et des agriculteurs qui ont du mal à vendre à un bon prix. Bref, rien de neuf.
Une partie plateau ensuite avec Martin Hirsch, René Ricol le médiateur pour faire l'intermédiaire entre banques et entreprises, Geoffroy Roux de Bézieux et Michel-Edouard Leclerc. Là aussi rien de bien neuf.
Si ce n'est l'annonce tonitruante de Leclerc de baisse de l'inflation, on va regagner du pouvoir d'achat ? Non plutôt moins en perdre avec 2,5% d'inflation au lieu de 4%.

Au final et contrairement aux émissions de consommation habituelles, l'audience a été décevante.
Eloignement par rapport à une crise perçue comme financière ? Lassitude des consos télespectateurs ? Meilleure concurrence ou tout ça en même temps, je vous laisse juge.

Partager cet article

Repost 0

Pièce à conviction : encore un record d'audience !

Publié le par Frank Rosenthal

Dans le blog, j'ai évoqué plusieurs fois les fortes audiences des émissions consacrées au pouvoir d'achat.
Mercredi dernier, 8 octobre, en pleine tourmente financière, France 3 proposait son magazine Pièce à Conviction animé par Elise Lucet.

Le titre de l'émission diffusée en prime time : Pouvoir d'achat : les profiteurs de la crise.

3 enquêtes : une sur les prix en grande distribution avec notamment la participation de Système U, seul distributeur ayant accepté de parler, 3 de ses représentants dont le patron de la centrale d'achat et le PDG Serge Papin se sont exprimés. Autres volets du magazine : le blé et le pétrôle.

Audience record pour le magazine dont c'était le 70ème numéro !
Audience record depuis octobre 2000 !
Une part d'audience qui s'établit à 15,5%, un excellent résultat pour France 3, bien au dessus de ses résultats habituels et enfin plus de 3,6 millions de personnes ont suivi l'émission.

Pièces à Conviction : Record d'audience hier soir pour la rentrée du magazine de France 3 !

Partager cet article

Repost 0

La distribution spécialisée en TV en 2008 : que retenir ?

Publié le par Frank Rosenthal

Près de 50 enseignes ont communiqué en 2007 et la plupart de ces enseignes communiquent à nouveau en 2008 même celles à plus faible notoriété comme Copra et Gédimat.

A signaler de nouveaux arrivants : La Redoute avec une nouvelle signature "vous n'avez pas fini de jouer avec la mode", Cdiscount pour affirmer haut et fort son positionnement "créateur de pouvoir d'achat" et quelques enseignes spécialisées comme Gitem, concurrent de Darty et Boulanger et Tout Faire, enseigne de bricolage pour les professsionnels.

Les leaders tels Décathlon, Ikea, Conforama par exemple sont dans la continuité.
Sephora communique sur ses exclusivités.

Bricorama s'est repositionnée sur le conseil...suite à des études montrant que l'attente n°1 des clients porte justement sur ce conseil.

Alors quoi de neuf ? le co-branding qui commence à se développer. King Jouet avait été le pionnier en 2007, Intersport et Adidas et Point S et Michelin ont suivi la tendance en 2008.

Partager cet article

Repost 0

La distribution alimentaire en TV en 2008 : que retenir ?

Publié le par Frank Rosenthal

Après 16 mois d'utilisation, depuis janvier 2008, que retenir ?

1/ Pour la distribution alimentaire

Toutes les enseignes hypers et supers sont présentes sauf Cora, Match, Atac, Simply Market.
Aucune enseigne de hard discount n'a essayé la télévision, est-ce pour préserver l'image prix ? Ou simplement la rentabilité ? Mais Lidl, par exemple, est un des tous premiers annonceurs de la distribution.
Shopi est la seule enseigne de proximité à avoir pris la parole.

2 enseignes ont revu leurs copies de fond en comble en 2008 :

Casino qui est passée du zéro souci à "nourrir un monde de diversité" et qui a l'originalité (payante) de communiquer à 2 niveaux : corporate groupe et multi-enseignes.

Intermarché qui a tout changé, sauf la signature, "tous unis contre la vie chère", mais a fait disparaître les mousquetaires et mis en avant des preuves concrétes, comme les prix collés aux produits.

E.Leclerc continue ses prises de paroles sur le pouvoir d'achat et si le Ticket et le site comparatif quiestlemoinscher.com restent présents, l'enseigne s'est trouvée un nouveau combat : faire baisser le prix des médicaments en vente libre.

Carrefour a fait de ses MDD un véritable levier, Système U continue à marteler le u-commerce avec beaucoup de présence des produits U et un soutien aux activités annexes (carte U, location U...).

Difficile de connaître les résultats : mis à part Système U qui a même fêté dans un spot TV ses 500 000 nouveaux clients en 2007.

Toutefois, toutes les enseignes présentes en 2007 sont toujours là en 2008 et c'est ça le vrai indicateur.
Seul champion a quelque peu disparu des écrans, mais la marque Champion risque de ne pas perdurer, auquel cas, il est logique que le Groupe Carrefour désinvestisse pour son enseigne.

Partager cet article

Repost 0

Promotions en Pub TV : Carrefour emboite le pas !

Publié le par Frank Rosenthal

Pour enrichir le débat, voici un nouveau fait : 
2 jours après la lettre de Michel-Edouard Leclerc, le Président du directoire de Carrefour, José Luis Duran s'est dit "favorable" jeudi à l'affichage des prix et des promotions à la télévision.

José Luis Duran revient sur l'ouverture de janvier 2007 et déclare :

"L'ouverture de la publicité télévisée à la distribution il y a 15 mois était tout à fait relative", 
"C'est une ouverture dans laquelle on ne peut pas parler de promotion et de prix, c'est donc très différent de ce que nous avons l'habitude de pratiquer dans les autres pays".
"Nous sommes favorables à l'affichage des prix et promotions à la télé. Je suis favorable à pouvoir afficher les prix sur les produits frais à la télévision et dans les catalogues", (Source : AFP)

Les 2 acteurs leaders des hypermarchés qui détiennent presque 1/3 des parts de marché des achats alimentaires en France sont d'accord. 

Le débat va se poursuivre avec ses grandes questions : quelles communications promotionnelles en TV ? 
Quel incidence sur le mix des distributeurs ? Quelle incidence sur la sensibilité et la perception des prix par les consommateurs ?

Une certitude : cette nouvelle ouverture favoriserait la synergie entre TV et prospectus. Le prospectus a encore de beaux jours devant lui !

Partager cet article

Repost 0

Les distributeurs en TV, quels discours sur les produits en promotion ?

Publié le par Frank Rosenthal

Suite de la réflexion prospective consécutive au débat lancé par Michel-Edouard Leclerc sur la possibilité de communiquer sur des promotions en TV pour les distributeurs.

La publicité en TV sur les promotions pourrait surtout se faire sur certains produits. 

Pour qu'elle soit efficace, cela suppose un grand nombre de conditions :

-que la différence de prix soit spectaculaire, 
- que la perception du prix soit évidente pour le consommateur, 
- que la pénétration du produit en question soit élevée, 
- que la communication en TV soit claire et efficace et qu'elle soit bien relayée en magasins et en prospectus (mais les délais de fabrication ne sont pas les mêmes). De plus communiquer en prospectus sur un prix très spectaculaire sera une alerte à la concurrence..qui pourra réagir. La TV peut être un média très réactif.
- que l'image prix de l'enseigne soit bonne.
- que la promo puisse jouer un rôle de création de trafic, compte-tenu des coûts de production et d'achats d'espace.

Quoi qu'il en soit, l'autorisation de la promotion pour les distributeurs est une question de temps. L'exception française a ses limites, surtout quand M. Chatel ne cesse de rappeler que les produits alimentaires sont plus chers en France que dans la plupart des pays européens.

Cela augure de belles batailles pour la suite.

Partager cet article

Repost 0

Les opérations des distributeurs en TV, pour dire quoi ?

Publié le par Frank Rosenthal

N'oublions pas que les distributeurs (avec des contraintes, certes) peuvent déjà communiquer depuis le 1er janvier 2007 sur le prix des produits. Certains, tels Système U, le font systématiquement sur leurs produits MDD.
Carrefour et Auchan communiquent aussi sur les prix de leurs MDD. Enfin, il est permis de parler de "politique générale de prix" ce que fait Carrefour avec sa carte qui donne des réductions de 5% sur ses produits ou encore E.Leclerc avec son Ticket.
D'autres distributeurs spécialisés communiquent aussi systématiquement leurs prix, comme Conforama, Castorama ou encore Décathlon.
En quoi tout cela a-t-il limité la hausse des prix ?

Alors demain, des communications sur les opérations de promotion peuvent-elles apporter quelque chose ?
Prenons l'exemple des dernières opérations promotionnelles des enseignes. 

Si la semaine dernière, ces enseignes avaient communiqué en TV pour annoncer leurs opérations promotionnelles, on aurait eu droit à :
Les Gratuits chez Auchan, 2 achetés, le 3ème gratuit chez Cora, 2+1 gratuit le printemps entre dans la maison chez Champion, Les promos qui marquent chez Intermarché, la Fête des prix chez Hyper U, 1 produit gratuit tout de suite chez Géant, le 3ème gratuit pour 2 achetés chez Carrefour...Le fait de le dire en TV, alors que les consommateurs lisent massivement les prospectus, fera-t-il une vraie différence, compte tenu de l'intensité de la promotion des enseignes ?

Leclerc a pris de l'avance, tant sur la lettre et le débat, que sur sa communication. Car son opération : Du pouvoir d'achat pour vous, tout de suite : 20% sur les grandes marques...est la plus cohérente avec son territoire de communication actuel..et futur et aurait déjà un sens en TV aujourd'hui.

Partager cet article

Repost 0

Bientôt les promotions des distributeurs en TV ?

Publié le par Frank Rosenthal

Nouveau débat lancé par Michel-Edouard Leclerc dans la lettre adressée hier au Secrétaire d'Etat à la Consommation et au Tourisme, M.Luc Chatel. Pour favoriser la concurrence, les hypermarchés devraient pouvoir communiquer sur leurs promotions en télévision, selon M.Leclerc. Dans la même lettre, il est également question de pouvoir communiquer sur le prix des fruits et légumes.

Voici un extrait de l'interview de Madame Lagarde dans le Parisien de lundi 3 mars. Le titre de l'interview est explicite : "Aux consommateurs de faire jouer la concurrence". Puis au sujet des écarts de prix constatés par la DGCCRF : "l'enquête de la DGCCRF fait ressortir une concurrence avérée et des différences de prix majeures entre enseignes : j'invite les consommateurs à faire jouer la concurrence." Ou encore "il est probable que plus il y aura de concurrence, plus il y aura de pression sur les prix".

On peut considérer que les éléments de réponse sur la présence des promotions des distributeurs en TV sont dans l'interview. Il est d'une parfaite logique que si la concurrence doit jouer, elle doit se faire sur tous les terrains et DONC LA TV, et pas seulement par quelques signes forts souhaités par Madame Lagarde, notamment la plus forte visibilité des produits premiers prix en magasins.

Une nouvelle manne à prévoir pour les régies des chaînes, une nouvelle complication dans le débat sur la suppression de la publicité sur les chaînes publiques, un plus fort encombrement à prévoir sur les espaces publicitaires et enfin une rareté de l'offre qui va engendrer des hausses des tarifs publicitaires encore plus fortes (qui risquent d'être répercutés sur le prix de vente des produits ?).

Partager cet article

Repost 0