Zero prospectus a déclenché une vraie curiosité sur le web

Publié le par Frank Rosenthal

C'est assurément dans le monde du commerce "l'affaire de la semaine".

Est-ce vrai aussi pour les Internautes ?

A ce jour à 13h, près de 43 000 résultats sur la France !

Google avec son outil Google Trends publie une tendance de l'évolution des requetes, les chiffres indiqués qui vont de 0 à 100 montrent non pas la quantité mais la progression en volume, il s'agit d'échelle, il faut donc lire la progression de la courbe plus que les chiffres, mais l'indication est réelle !

zero-prospectus-interet-sur-30-jours.JPG

Ici, sur une période de 30 jours, on voit que les requetes n'existaient pas et que la demande explose quand Leclerc communique.

zero-prospectus-interet-sur-7-jours.JPG

Sur la période de 7 jours, c'est encore plus évident.

Pour plus de détails : link

Partager cet article

Repost 0

Beauty Bubble va-t-il investir tous les Carrefour Planet ?

Publié le par Frank Rosenthal

Beauty Bubble est le nom de salons de coiffure express et low cost :

Beauty-Bubble.JPG

Le principe est simple : 10 minutes coupe sur cheveux secs pour 10 euros.

Beauty Bubble compte 5 points de vente, 2 à Paris et 3 dans les Carrefour de Lyon. cela a commencé par La Part Dieu, puis devant le succès, l'extension s'est faite aux concepts de Carrefour Planet à Vénissieux et Ecully.

Pour avoir testé la formule à Ecully, elle est au point. encaissement du client par carte bancaire avant la coupe, prix unique de 10 euros, temps de 10 minutes respecté, expérience des courses positive, bon argument sur l'image-prix quand le mercredi et le samedi les mères viennent faire coiffer les enfants.

Un concept étonnant en termes de services et d'efficacité, sera-t-il généralisé avec l'extension du parc Carrefour Planet ? les clients lyonnais décideront en fonction de leur assiduité.

Publié dans Marketing client

Partager cet article

Repost 0

Carrefour Planet va t-il décoller ? Convictions et analyse

Publié le par Frank Rosenthal

Plus que présenter le concept de Carrefour Planet, ce qui n'est pas l'objectif de ce blog, d'autres le font et l'ont fait, il est intéressant de donner des convictions sur le décollage(ou non) de Carrefour Planet.

Après deux visites à des moments différents à Ecully et Vénissieux, j'ai un certain nombre de convictions, de points de vue qui sont tout...sauf des vérités et sont ouverts au débat, ici-même sur ce blog.

Premier point positif : le plaisir retrouvé de faire ses courses

Comme on le voit sur ma photo ci-dessus, la lumière est chaleureuse, le mobilier moderne, les allées larges, on a enfin l'impression d'être en 2010. Sur ce seul point, mission parfaitement rempli. La valorisation des produits frais et de la zone marché était un choix évident, tant ses rayons sont importants, mais là aussi mission remplie.

Retail-distribution-copie-11.JPG

Deuxième point positif : plutôt que d'être moyen sur tout, carrefour a choisi des "pôles" d'excellence

en se servant de spécialistes référents comme Picard pour les surgelés ou Virgin pour la culture. Plutôt bien vu et comme on le voit sur ma photo dans l'univers Virgin de Carrefour Planet Venissieux, cela change avec les rayons culture habituels des hypers ! De quoi justifier des visites moyennes en hypers d'1heure 30 selon les études les plus récentes.

Retail-distribution-3-copie-1.JPG

Troisième point positif : l'animation de l'hyper 

La présence de nombreux services (Beauty Bubble le salon de coiffure express sur lequel nous reviendrons demain) et les animations comme les cours de cuisine redonnent indéniablement de l'attractivité à l'hyper.

Ci-desous les cours de cuisine de Vénissieux.

Reatil-distribution-2.JPG

Quatrième point positif : la revalorisation de marques fortes.

Ma conviction est faite depuis longtemps : les MDD sont des repères prix, mais ont des limites d'attractivité et pour les hypers il est nécessaire de mettre en avant des marques fortes, leurs produits et surtout leur savoir-faire.   C'est indéniablement un plus et cela permet une vraie différenciation des formats. L'exemple ci-dessous de Nivea est frappant :

Retail-distribution-4.JPG

Cinquième et dernier point positif : l'intégration des nouvelles technologies, codes 2D, bornes : le sommelier Max est convaincant, la borne au GEM (gros electroménager) ne l'est pas du tout, Scan Lib le système de self scanning...tout cela va dans le bon sens...pour donner du sens à la relation client

Alors, vous allez penser que je suis convaincu de la réussite de ce concept. Pas totalement.

J'ai même d'énormes doutes sur l'image-prix. D'abord parce que le magasin qui paraît plus beau, paraît souvent plus cher, à lui de démontrer qu'il ne l'est pas. Et là je reste sur ma faim.

Exermple : très faible relais des baisses des prix des milliers de produits à Vénissieux, alors que c'est clairement l'hyper le moins favorisé des 2 hypers lyonnais, pourquoi baisser les prix si la communication ne le dit pas ou plus. Ne pas maintenir cette communication dans la durée revient à avoir fait une action ponctuelle, assimilable à de la promo et donc aux effets beaucoup plus réduits sur l'image-prix.

Par ailleurs, il faut noter la simplification du pancartage, ce qui va dans le bon sens et permet des massifications plus fortes.

Doute également sur le système de fidélité : or/argent/bronze, car sur une moyenne de 6 mois, je suis pas sûr que ce soit incitatif, exemple : si je suis au denrier mois à 22 visites, vais-je faire 3 visites dans le mois pour acquérir mon statut supérieur, je pense qu'aucun client ne raisonne sur une fréquence moyenne de 6 mois pour choisir son magasin. partir sur la base mensuelle qui sert d'exemple aurait sans doute été beaucoup plus efficace et suivi par les clients.

Alors, la conclusion : positive mais réservée.

Positive parce que tout comme Carrefour Market en son temps qui était nettement plus attractif que Champion, Carrefour Planet est plus attractif que Carrefour. Mais et c'est là qu'est la réserve quand Carrefour Market a remplacé Champion, l'enseigne est arrivé avec les produits Carrefour vs Champion, une carte Carrefour qui apporte du cash back vs Champion Iris essentiellement des points et des cadeaux et Carrefour Discount comme arme absolue. Avec quelles armes en image-prix Carrefour Planet va arriver ? De cette question et de ces réponses dépendront le succès de son déploiement.

Dans les deux Carrefour Planet et bientôt sur l'ensemble du parc, le chantier sur l'image-prix est ouvert...et il est vaste !

Publié dans Grandes Questions

Partager cet article

Repost 0

Zero prospectus...suite...réponse aux commentaires

Publié le par Frank Rosenthal

12 commentaires spontanés ont été émis sur ce blog retail-distribution. Vous pouvez les consulter dans leur intégralité. Pour répondre à ces commentaires et au près de 3000 visiteurs depuis dimanche qui ont consulté l'article  zéro prospectus : que penser de l'initiative de Leclerc? Décryptage, voici un complément :

Tout d'abord la brochure de Leclerc sur zero prospectus est désormais téléchargeable sur le site mouvement-leclerc.com 

Les commentaires, qui n'ont absolument pas valeur de sondage, montre deux choses :

1/ Leclerc a réussi son coup : créer un débat et être le premier à le créer.

2/ Ce que l'enseigne a apporté comme réponse unique : la substitution du papier par le numérique soulève en fait beaucoup plus de questions...que de réponses.

Certes, Leclerc refait le coup du sac, comme le titre Olivier Dauvers sur ce sujet

Mais, à l'époque au milieu des années 90, il n y avait presque pas Internet et donc pas de prise de parole des citoyens. Aujourd'hui, c'est différent et visible dans vos commentaires et surtout tous ceux publiés en dehors de ce blog !

Certains soutiennent l'initiative à fond et c'est logique.

D'autres émettent des doutes et soulèvent des questions.

Pour résumer, chacun est maître de son destin et n'a qu'à mettre l'autocollant "stop pub" comme le dit Franky. D'autres (FS) disent que les gens qui ne veulent plus de prospectus n'ont pas attendu Leclerc ! Il en fait partie !

Enfin Eve raconte le dilemme des consos : des tonnes de papier dans la boîte aux lettres, mais l'envie de découvrir les promos. Il y aurait donc un citoyen et un consommateur et chacun n'a pas réconcilié les deux facettes "bien écologique/défense du pouvoir d'achat".

Notons quand même que très souvent c'est le consommateur qui prend le dessus sur le citoyen, surtout quand les crises de pouvoir d'achat sont durables comme le dit et le rappelle régulièrement Leclerc !

Si on fait appel aux comportements matures, le témoignage de Marie, caissière chez Leclerc, est intéressant car elle déplore que certains prennent  les sacs plastiques des fruits et légumes qui sont gratuits en substitution des sacs payants !

Sont ressortis aussi les conséquences économiques, combien de suppressions d'emplois comme si écologie et emploi ne pouvaient pas être conciliés, là aussi un dilemme, je me comporte bien avec la planète mais je dois sacrifier des emplois (commentaire de Zero Chômage).

Certains doutent de l'intérêt commercial de Leclerc, parce que les gens aiment les prospectus et menacent de fréquenter d'autres enseignes (qui garderaient les prospectus) !

Enfin, témoignage intéressant de Jef sur l'économie numérique et le chiffre donné (à vérifier tout de même) montre que les technologies de l'information et de la communication représenteront en 2020 15 à 20% de la consommation d'énergie. Pas sûr dans ces conditions que la substitution soit forcément positive !

Alors, oui, aujourd'hui les consommateurs ont leur média/leur tribune avec Internet et sont sans doute moins "conciliants" que le Monsieur L de la pub qui entrepose bien plus des 40 kilos de prospectus par an (la moyenne d'un foyer français).

A demain, avec l'analyse détaillée de Carrefour Planet, avec une grande question : Carrefour Planet va-t-il décoller ?

Publié dans Grandes Questions

Partager cet article

Repost 0

Mercadona et son plan anti-crise (5)

Publié le par Frank Rosenthal

Dernier article de cette série avec le leader des supermarchés espagnol. Mercadona.

L'enseigne a réduit son assortiment, favorisé ses MDD, développé ses promotions notamment sur les produits frais, lutté contre l'inflation des côuts et surtout en magasins dramatisé les messages prix.

DSC04604.JPG

DSC04601.JPG

Publié dans Value for Money

Partager cet article

Repost 0

El Corte Ingles met en avant ses MDD (4)

Publié le par Frank Rosenthal

C'est par la mise en avant de ses MDD et notamment la MDD économique Aliada que l'enseigne de grands magasins espagnole tente de résister à la crise du pouvoir d'achat de sa clienbtèle espagnole.

CIMG3457.JPG

Publié dans Value for Money

Partager cet article

Repost 0

zéro prospectus : que penser de l'initiative de Leclerc? Décryptage

Publié le par Frank Rosenthal

Alors que la dernière campagne de Leclerc vient de démarrer en télévision, on peut s'interroger sur cette initiative et sa pertinence.

Zero-prospectus-logo.JPG

Tout d'abord, cette campagne présente deux grandes vertus : comme très souvent Leclerc montre le chemin, comme il l'avait fait sur la suppression des sacs plastiques, mais aussi la campagne s''attaque concrétement à une problématique de développement durable, essentielle pour la société.

Pourtant, on peut s'interroger sur plusieurs paradoxes ou inexactitudes :

tout d'abord comme l'a rappelé dans une interview au mensuel Marketing Direct de septembre 2010, Nathalie Andrieux, PDG de Mediapost : "Il faut combattre certaines idées reçues. Les gens ont l'impression qu'on tue un arbre à chaque fois que l'on fabrique un imprimé. Ce n'est pas vrai, bien au contraire : l'industrie papetière ne coupe que de petits arbres mal formés, ce qui a pour effet de dynamiser naturellement la croissance des arbres dominants. Quand on imprime sur du papier provenant de forêts gérés durablement, on participe par conséquent à leur entretien."

Ensuite et Leclerc le rappelle sur son site, les consommateurs sont attachés aux prospectus, selon une étude TNS Sofres/Mediapost de 2009 relayé sur le site Leclerc, 92% déclarent les lire, 86% les amènent chez eux et pour 82% aller chercher un prospectus est un moment agréable.

77% des français s'accordent à dire qu'ils reçoivent trop de prospectus et ils ne sont que 17% à avoir indiqué sur leur boîte aux lettres qu'ils ne souhaitent pas les recevoir, selon une étude 2009 de l'Ifop pour l'Ademe. Ce sont ces deux derniers chiffres que Leclerc retient en les mettant en exergue. Il faut donc agir pour le consommateur...qui dans l'ensemble n'a jamais agi lui-même et a  massivement boudé les campagnes "stop au prospectus..."...logique parce que ce même consommateur aime ça...les chiffres le démontrent et la boucle est bouclée.

Alors, que propose Leclerc ?

De continuer à donner l'information sous forme numérique Internet et application iPhone, comme tous les autres distributeurs en 2010, l'orginalité est de prendre la parole sur le sujet, la différence se fait par la communication et non les actes !

Au final, l'application iPhone est en fait la seule nouveauté qui permet une remise à niveau de l'enseigne.

Les prospectus sur Internet ce n'est pas franchement nouveau, souvent lent, plein de bugs et pas si ergonomique que ça !

Et puis, Leclerc ne facilite pas les choses en devant taper son code postal (our avoir accès aux prospectus locaux et régionaux) et en devant choisir son magasin, est-ce que le consommateur sait par exemple que le magasin qu'on lui propose sous le nom Covadis est son magasin de La Garenne Colombes ?

Et puis, vous pouvez vérifier (et c'est une incohérence totale) sur le site dédié aux promos, on vous propose d'imprimer le prospectus !

De plus, le courage de Leclerc sur les sacs avaient été de les supprimer et de passer au sac payant, là on se donne un horizon 2020 ! Quel risque commercial ?

Facile aussi de responsabiliser le consommateur en lui demandant de rapporter les prospectus pour recyclage en magasins, mais moins facile de cacher sa volonté de limiter les coûts et de diminuer l'intensité promotionnelle, ce en quoi Leclerc a raison, pour lui, pour conforter sa position de leader en image-prix.

Enfin, deux détails, Leclerc nous a habitué à des sites totalement dédiés à ces initiatives, ce n'est pas le cas ici, puisqu'en tapant l'URL dédié à la fin du spot...on arrive sur mouvement-leclerc.com, le site corporate du mouvement !

Dernier anecdote, j'ai voulu télécharger à la fin du spot publicitaire, la brochure zero prospectus, ne serait-ce que pour faire ce billet, que ressort-il sur le site qui nous invite pourtant à le faire, regardez ci-dessous (j'ai testé avec deux navigateurs Internet différents!)

brichure-0-prospectus.JPG

 

Parfait d'appeler à l'usage des nouvelles technologies, encore faut-il les maîtriser pleinement !

 

 

Publié dans Grandes Questions

Partager cet article

Repost 0

Eroski fait baisser la TVA (3)

Publié le par Frank Rosenthal

Non seulement l'enseigne d eproximité (Eroski City) ou de supermarchés ou d'hyperlarchés (ersoki Cnter) se bat pour faire baisser la TVA mais elle le proclame haut et fort à l'entrée de ses magasins et l'indique sur ses tickets de caisse en mentionnant l'écart de prix et l'économie ainsi réalisée.

DSC04713.JPG

DSC04715.JPG

Publié dans Value for Money

Partager cet article

Repost 0

Carrefour compare frontalement ses prix avec Mercadona (2)

Publié le par Frank Rosenthal

carrefour réagit fortement à la crise dans ses hypermarchés : plan de relance sur le non alimentaire avec pas de tVA, opérations dee promotions spectaculaires, mais surtout comparative de prix avec Mercadona.

Le principe est très simple sur des produits directement comprables, m^me usage, même format, Carrefour met en avant lle prix de son produit et celui de Mercadona, évidemment Carrefour est toujours moins cher, mais une démarche qui prove l'esprit combattif des hypermarchés et qui redonne la priorité en prix bas aux hypers contre les supermarchés.

 

SNC00011.jpg

 

DSC04512.JPG

Publié dans Value for Money

Partager cet article

Repost 0

Exclusif : les distributeurs espagnols face à la crise

Publié le par Frank Rosenthal

Nouvelle série de ce blog consacré aux réactions des distributeurs espagnols face à la crise.

Dans un pays dans lequel l'économie a fortement ralenti et le taxu de chômage atteint 20%, il est intéressant de voir ce que font les principaux distributeurs espagnols pour montrer aux clients leur adaptation à leurs contraintes budgétaires.

Demain, nous verrons ce que propose Carrefour, lundi Eroski, mardi El Corte Ingles, la cvhaîne de grands magasins et mercredi le leader des supermarchés espagnol : Mercadona.

DSC04591.JPG

Attaquons cette série par Auchan, Alcampo en Espagne. Le groupe nordiste poursuit ses initiatives avec l'implantion des zones self dicount mais aussi d'immenses zones consacrées aux promotions saisonnières qui vont bien au-delà des habutuelles G1 et G2, une mise en avant des premiers prix et des avantages liés à la carte et pour le non alimentaire un plan de relance avec pas de TVA sur certains univers.

SNC00029.jpg

Publié dans Value for Money

Partager cet article

Repost 0

Que penser de l'évolution des parts de marché des enseignes ?

Publié le par Frank Rosenthal

La quinzième étude annuelle de Kantar Worl Panel, le Référenseigne livre ses verdicts de l'année, sans surprise puisque les parts de marché sont donnés mensuellement.

Néanmoins, c'est ici l'occasion de s'interroger sur les enseignes gagnantes et perdantes.

Dans le top 13 des enseignes françaises, seules 3 progressent : Leclerc, Carrefour Market et Système U dans l'ordre de progression.

Intermarché, Auchan et Lidl sont stables.

Les deux enseignes qui reculent le plus sont Géant Casino et Carrefour.

Voilà qui confirme le règne de l'image-prix.

Leclerc toujours en tête et sans surprise, Carrefour Market profite d'une nouvelle dynamique et il faut dire que en dehors de la rénovation totale du parc due au changement d'enseigne, l'enseigne de supermarchés de Carrefour a considérablement amélioré son image-prix : produits Carrefour, carte de fidélité Carrefour et Carrefour Discount, c'est nettement mieux que la version précédente produits Champion et Carte Iris Champion.

Système U continue aussi sur sa dynamique positive et défend son image-prix, sa signature "Comptez sur nous pour vous faire dépenser moins" indique aussi un recentrage fort sur la défense de l'image-prix.

Côte Géant et Carrefour, il faudra trouver une nouvelle dynamique. Carrefour Planet peut apporter cette dynamique sous réserve de la faculté de déploiement et aussi du travail sur l'image-prix.

Lidl stable malgré des ouvertures de magasins, ça veut dire en baisse, Leader Price et Dia/Ed baissent aussi confirmant le manque d'attractivité du hard discount, mais là aussi l'introduction des marques nationales et le nouveau concept côté Leader Price et le changement d'enseigne et la carte de fidélité Dia, une première dans le discount, peuvent redonner une nouvelle dynamique...mais ces changements vont-ils contribuer à redonner une longueur d'avance en image-prix au discount, pas si sûr et à suivre.

 

A retenir, le vainqueur en image-prix est aussi le vainqueur commercialement comme pour Ikea, Decathlon ou Cdiscount sur d'autres secteurs

 

CIMG8744.JPG

Publié dans Grandes Questions

Partager cet article

Repost 0

Faut-il dire oui aux Jours Oui de Carrefour

Publié le par Frank Rosenthal

Ce matin et jusqu'au 28 septembre, Carrefour commence sa nouvelle opération "Jours Oui".

carrefour-Jours-Oui.JPG

Alors quoi de neuf ?

Tout d'abord en termes de mécanique, on retrouve sur le site dédié et les affiches oui à l'anniversaire, pas sur le catalogue.

Oui-a-l-anniversaire.JPG

 

En fait, pas grand chose, un catalogue de 120 pages, 3 rayons concernés en PromoLibre au lieu de 2 habituellement et les mécaniques désormais classiques : 50% de remises cumulées (immédiates et carte), du 3 pour 2 et quelques produits prix spectaculaires mais déjà vus, les peluches géantes à 12 € par exemple.

En fait, ces temps-ci Carrefour est pus innovant sur ses concepts Carrefour Planet que sur la promo elle-même.

Cela renforce encore la tendance observée pour la rentrée cf l'article d'hier  Le zoom du mois n°21 : faut-il se démarquer à la rentrée ?

Partager cet article

Repost 0

Intervention à Equipmag sur le magasin de demain

Publié le par Frank Rosenthal

Ce sera mercredi 22 septembre à Equipmag, Porte de Versailles à Paris  de 12 à 13h dans le cadre de la conférence de Cylande. je donnerai mes convictions sur le magasin de demain. Pour tous les lecteurs de ce blog, n'hésitez pas à venir me rencontrer à cette occasion.

Publié dans Autopromo

Partager cet article

Repost 0

Le zoom du mois n°21 : faut-il se démarquer à la rentrée ?

Publié le par Frank Rosenthal

 

Traditionnel temps fort des enseignes alimentaires, la rentrée est propice à l'observation des tendances promotionnelles. Dans ce blog, vous avez pu remarquer quelques initiatives comme les plus marquantes :

C'est la rentrée (1) : Lidl inaugure les foires aux vins   ou encore  C'est la rentrée (3) : PromoLibre vise dans le mille  et enfin  C'est la rentrée (4) : Les licences sont partout , on peu aussi ajouter le retour de L'Argus d'Intermarché :Intermarché et le retour de L'Argus : décryptage

Mais, dans les tendances, quoi de neuf cette année ?

En fait, pas grand chose, on pourrait presque reprendre Le zoom du mois de septembre 2009 et faire les mêmes conclusions.

Cette année au niveau des mécaniques promotionnelles, on trouve un best of de toutes les mécaniques.

Super U reflète bien cette tendance en proposant à ses clients un feuilleton promotionnel :

Retail-distribution-rentree-U.JPG

3 mécaniques différentes sont utilisées : bons d'achat, remises immédiates pour le catalogue le plus long 12 jours et le plus lourd 378 produits porteurs de promo (énorme à communiquer en magasins dans des supers de 2500 m2) et enfin points bonus sur la carte avec 151produits. L'enseigne assure sa dynamique, ne prend pas de risque et fait ou presque comme tous ses concurrents..;qui choisissent aussi la même démarche.

mais n'ont-ils pas raison ? La rentrée n'est sûrement pas propice à l'innovation promotionnelle.

Deux remarques pour finir :

Pour le nombre de produits communiqués, la palme revient à Géant Casino qui avec son catalogue du 11 au 21 août propose pas moins de 818 produits en promo, comme quoi l'intensité promotionnelle et la part de voix promotionnelle ne reflète pas forcément la part de marché commerciale.

Une remarque qui se justifie pleinement pour Carrefour qui augmente en 2010 son intensité promotionnelle, par rapport à Leclerc qui la diminue et dans les parts de marché les hypers Carrefour régressent alors que sur un an Leclerc fait la plus belle percée dans le Référenseigne Expert.

Alors pour reprendre la question du titre "Faut-il de démarquer à la rentrée ?" Certainement pas si on veut consolider ses parts de marché, certainement si on veut inverser une mauvaise tendance commerciale, car en gains de clients et de parts de marché, là toutes les enseignes ne sont pas logées à la même enseigne !

Rubrique réalisée en partenariat avec Le Site Marketing, source : Flash Actualités

Publié dans Le zoom du mois

Partager cet article

Repost 0

Les foyers ont bien changé, le marketing doit s'adapter

Publié le par Frank Rosenthal

Les derniers chiffres publiés par l'Insee sont révélateurs.

64% des ménages n'excèdent pas deux personnes.

Près d'un tiers des ménages vit seuls.

Conséquence ; en 2009, la France ne comptait plus que 2,37 personnes par ménage, contre 2,51 personnes en 1999.

Publié dans Chiffres clés

Partager cet article

Repost 0

Intermarché et le retour de L'Argus : décryptage

Publié le par Frank Rosenthal

Il y a quelques années, l'Argus Intermarché était présent à l'entrée de tous les magasins sous forme de grand classeur. En septembre 2010, à coups de spots Tv et autres prospectus, l'enseigne d'indépendants relance son Argus.

Argus-des-courses-Intermarche.JPG

Aujourd'hui en 2010, Internet est central dans le dispositif d'Intermarché qui publie chaque mois 1000 produits au prix le plus bas. Chaque semaine l'enseigne sélectionne Caddie Hebdo à l'intérieur de l'Argus des Courses avec un objectif atteint évidemment de faire une semaine de courses pour une famille de 4 personnes.

Que penser de cette opération ?

1/ L'enseigne a raison de ressortir ce qui est dans la mémoire collective, si beaucoup se rappellent de L'Argus, cela aura une vertu : montrer que cela fait bien longtemps que les Mousquetaires luttent cotre la vie chère.

 

2/ les argument prix s'entremêlent et sont un peu confus, l'argus mensuel avec 1000 produits, la caddie hebdo avec X produits pour faire les courses de la semaine et un engagement prix sur 20 produits du quotidien constatés les moins chers de France, toujours extraits de L'Argus. A trop répéter et multiplier les arguments, cela peut nuire à la clarté.

Inter-argus-20-produits.JPG

3/ Sur ce que j'ai pu voir en magasin, le relais des produits de L'Argus est indispensable, le prospectus à l'entrée ne suffit pas.

 

4/ Bien joué de publier l'Argus sur Internet, c'est une nouvelle démonstration du rôle de plus en plus influent d'Internet dans le marketing des enseignes, mais il reste encore du chemin.

 

5/ Enfin, à en juger par la liste des produits du Caddie Hebdo du 30 août au 5 septembre, la famille de 4 personnes respecte peut petre son budget, mais certainement pas son équilibre alimentaire :

beurre à 82% de matière grasse, confiture, piémontaise au jambon, lasagnes à la bolognaise surgelées, légeois, pommes frites surgelées 1er prix Top Budget, Cônes au chocolat...

Visiblement, les caddies hebdos ne sont pas au régime !

Publié dans Value for Money

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>