Zero prospectus...suite...réponse aux commentaires

Publié le par Frank Rosenthal

12 commentaires spontanés ont été émis sur ce blog retail-distribution. Vous pouvez les consulter dans leur intégralité. Pour répondre à ces commentaires et au près de 3000 visiteurs depuis dimanche qui ont consulté l'article  zéro prospectus : que penser de l'initiative de Leclerc? Décryptage, voici un complément :

Tout d'abord la brochure de Leclerc sur zero prospectus est désormais téléchargeable sur le site mouvement-leclerc.com 

Les commentaires, qui n'ont absolument pas valeur de sondage, montre deux choses :

1/ Leclerc a réussi son coup : créer un débat et être le premier à le créer.

2/ Ce que l'enseigne a apporté comme réponse unique : la substitution du papier par le numérique soulève en fait beaucoup plus de questions...que de réponses.

Certes, Leclerc refait le coup du sac, comme le titre Olivier Dauvers sur ce sujet

Mais, à l'époque au milieu des années 90, il n y avait presque pas Internet et donc pas de prise de parole des citoyens. Aujourd'hui, c'est différent et visible dans vos commentaires et surtout tous ceux publiés en dehors de ce blog !

Certains soutiennent l'initiative à fond et c'est logique.

D'autres émettent des doutes et soulèvent des questions.

Pour résumer, chacun est maître de son destin et n'a qu'à mettre l'autocollant "stop pub" comme le dit Franky. D'autres (FS) disent que les gens qui ne veulent plus de prospectus n'ont pas attendu Leclerc ! Il en fait partie !

Enfin Eve raconte le dilemme des consos : des tonnes de papier dans la boîte aux lettres, mais l'envie de découvrir les promos. Il y aurait donc un citoyen et un consommateur et chacun n'a pas réconcilié les deux facettes "bien écologique/défense du pouvoir d'achat".

Notons quand même que très souvent c'est le consommateur qui prend le dessus sur le citoyen, surtout quand les crises de pouvoir d'achat sont durables comme le dit et le rappelle régulièrement Leclerc !

Si on fait appel aux comportements matures, le témoignage de Marie, caissière chez Leclerc, est intéressant car elle déplore que certains prennent  les sacs plastiques des fruits et légumes qui sont gratuits en substitution des sacs payants !

Sont ressortis aussi les conséquences économiques, combien de suppressions d'emplois comme si écologie et emploi ne pouvaient pas être conciliés, là aussi un dilemme, je me comporte bien avec la planète mais je dois sacrifier des emplois (commentaire de Zero Chômage).

Certains doutent de l'intérêt commercial de Leclerc, parce que les gens aiment les prospectus et menacent de fréquenter d'autres enseignes (qui garderaient les prospectus) !

Enfin, témoignage intéressant de Jef sur l'économie numérique et le chiffre donné (à vérifier tout de même) montre que les technologies de l'information et de la communication représenteront en 2020 15 à 20% de la consommation d'énergie. Pas sûr dans ces conditions que la substitution soit forcément positive !

Alors, oui, aujourd'hui les consommateurs ont leur média/leur tribune avec Internet et sont sans doute moins "conciliants" que le Monsieur L de la pub qui entrepose bien plus des 40 kilos de prospectus par an (la moyenne d'un foyer français).

A demain, avec l'analyse détaillée de Carrefour Planet, avec une grande question : Carrefour Planet va-t-il décoller ?

Publié dans Grandes Questions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article