Mais qui a tué le pouvoir d'achat ?

Publié le par Frank Rosenthal

C'est la question essentielle que se pose le nouveau livre (sorti le 27 août dernier) de Richard Caillat, président de HighCo. Ce livre inaugure aujourd'hui notre nouvelle rubrique "à lire absolument".

Je connais bien Richard Caillat qui m'a recruté chez HighCo en 2002 et j'ai passé dans ce groupe 4 belles années aux côtés de Richard. Richard est un vrai passionné de commerce, un sujet qu'il connaît, pratique et maitrise. Un sujet qu'il revendique totalement, contrairement à pas mal de patrons de groupes de communication. C'est notamment ce qui en fait un personnage singulier.



Débutons par la question du livre, oui le pouvoir d'achat est bien mort. Le livre s'appuie sur un sondage IFOP réalisé le 12 et 13 mars dernier, 92% des Français s'accordent à dire qu'il y a une crise profonde du pouvoir d'achat en France.

Pour savoir qui a tué le pouvoir d'achat, pas vraiment de suspense.
Tour à tour, les industriels et les distributeurs sont désignés responsables et coupables de cette crise. Ce n'est pas une surprise. Le livre dévoile en fait entre autres les effets pervers de la Loi Galland.

Curieusement, les politiques sont plutôt oubliés d'ailleurs dans ce passage en revue des responsabilités.

Ce qui est nouveau et original, c'est que le consommateur est lui aussi désigné responsable (à juste titre) de cette crise. Ses contradictions sont mises en avant. Une thèse que je partage, dans mon premier livre en 2007, "Value for Money", j'avais recensé 10 paradoxes importants pour le consommateur.

La dernière partie, forcément criticable, puisque prospective se livre à la proposition d'un nouveau modèle de consommation dans lequel les consommateurs auraient repris le pouvoir d'acheter. La nuance est importante avec la notion de "pouvoir d'achat". Les nouvelles technologies seront l'allié du consommateur dans cette reconquête.

Sur ce sujet, je pense que depuis quelques temps, la place d'Internet est déjà très forte, des marchés entiers sont conditionnés par les avis de consommateurs. Ce qui reste difficile c'est de comparer les prix de manière objective. Le recours aux nouvelles technologies n'a pas encore fait totalement ses preuves. Le consommateur pour reprendre le pouvoir d'acheter devra s'impliquer plus sur des achats peu impliquants et donc consacrer plus de temps à ces achats.

Pas de langue de bois et une vision optimiste, une enqûete étayée et argumentée, des exemples nombreux et précis, une réelle objectivité, voici les atouts de ce livre pour le premier billet de "A lire absolument"

Publié dans "A lire absolument"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

martial 22/09/2009 14:59


Grand admirateur de la lucidité de Richard :-) j'ai très hâte que quelqu'un m'offre ce livre pour mieux apprendre les secrets du commerce.......