Les 12 facteurs clés de succès du hard discount (2)

Publié le par Frank Rosenthal

Quand ils parlent de la montée du hard discount en parts de marché, les médias ont souvent tendance à être réducteur : pour eux, ce sont les magasins refuges de ceux qui sont en recherche d'amélioration de leur pouvoir d'achat.

Si on tente d'aller plus loin, on voit qu'il y a bien des raisons pour expliquer le succès de ce format :

1/ C'est la principale raison : la meilleure image prix de tous les circuits de distribution
et les enseignes de hard discount au top du classement des enseignes en image prix. Le tableau ci-dessous de l'étude Starcom est édifiant sur ce point.



2/ un contexte économique (pouvoir d'achat en berne) qui assure une bonne croissance

Sur les 4 premiers mois de l'année, c'est le circuit le plus dynamique avec +4% mais qu'en serait-il sans l'effet inflation ?

3/ Une part de marché devenue significative

Elle atteint environ 14% total PGC+ FLS cette année et un record de 14,4% entre le 25 février et le 23 mars 2008, source ; TNS Worldpanel

4/ Un parc de plus en plus dense

Avec 170 nouveaux magasins en 2007, il y a déjà en France près de 4500 magasins de hard discount. Selon TNS Worldpanel, cela explique le tiers de la croissance du circuit contre 2/3 à la hausse du panier moyen.

5/ Une forte pénétration
TNS Sofres indique que 70% des ménages vont acheter au moins une fois dans l'année des produits dans le réseau hard discount.

6/ Une progression de toutes ses enseignes

Lidl, Aldi et Netto progressent, Ed et Leader Price se stabilisent.

7/ Le concept de discount cartonne partout en alimentaire...même en dehors du hard discount

Les premiers prix ont connu ces dernières années un essor spectaculaire dans tous les réseaux.
Une enseigne comme Auchan a une croissance 3 fois supérieure pour ses espaces self discount que pour ses produits de grande consommation.

8/ Le concept se popularise parce qu'il s'étend au non alimentaire...et à Internet

De plus en plus d'enseignes sont présentes sur le discount, notamment en textile. La Halle aux Chuassures est d'ailleurs le plus gros vendeur de chaussures en France tous secteurs confondus.
De plus en plus, l'acaht sur Internet se développe sur des propositions discount.

9/ Il faut distinguer les chiffres en valeur (qui pénalisent le hard discount qui vend moins cher) des chiffres en volume qui sont importants.

10/ Les enseignes renouvellent en permanence le concept.

2007 : c'est l'introduction des marques nationales.
2008 : les formules "express" des magasins plus petits, et donc plus rapides, prolifèrent.

11/ Un profil par revenus...qui ressemble à celui de la population Française

Ceux qui sont dans la moyenne inférieure (40% des Français) constituent 43% de la clientèle du hard discount, ceux qui ont des revenus modestes (15% des Français) constituent 17,5% de la population Française.
Source : TNS Worldpanel

12/ L'assortiment plus court rend les courses plus rapides et ça plait aux Français

Publié dans Secteur distribution

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Suzanne 06/09/2008 09:06

Bonjour,
pourriez-vous m'indiquer s.v.p. la source du graphique sur l'image prix des enseignes généralistes. On ne peut pas le lire clairement. Je l'ai besoin pour mes études. Merci d'avance.

Frank Rosenthal 08/09/2008 10:25


Il s'agit d'un graphique paru dans Les Echos à la suite d'une étude Starcom.


pierrot 17/07/2008 09:06

oups je viens de m'apercevoir que le lien de mon blog n'est pas bon, alors voici le bon

pierrot 17/07/2008 09:00

bonjour
avec tout ces hards discounts ne va t'ont pas tout droit vers la mal bouffe, car à force de rogner sur les marges bénéficiaires des producteurs, il faudra bien que eux aussi rognent sur la qualité de leurs produits, c'est une histoire sans fin pierrot