Retail Playlist Austin : n°2 Waterloo Records

Publié le par Frank Rosenthal

 Retail Playlist n°2
Ouvert en avril 1982, ce magasin de disques est incontestablement l'un des plus intéressants des Etats-Unis.
Cela fait plus de 30 ans que Waterloo, d'une surface de 2000 m2, reçoit tous les titres de meilleur magasin de disques.
Waterloo était le nom original de Austin.
Le magasin dépasse son concept de vendeur de disques et se fait notamment régulièrement organisateur d'événements musicaux (festival South by Southwest) et de concerts live.

DSC02150.JPG

Waterlooo Records : le rêve pour les passionnés de musique

DSC02153.JPG
Le choix est simplement immense

DSC02155.JPG

Le personnel met en avant ses choix




Pourquoi Waterloo Records fait partie de cette Retail Playlist :

Pour la largeur de choix, pour le service, pour la faculté d'écouter tout ce qu'on veut et de rester le temps qu'on veut, Waterloo Records propose une vraie expérience client


En partenariat avec LSA

Logo LSA 

Publié dans Retail Playlist

Partager cet article

Repost 0

Retail Playlist Austin : n°3 Sprouts Farmer Market

Publié le par Frank Rosenthal

Retail-Playlist-n-3.PNG

Sprouts Farmer Market a été fondé en 2002 en Arizona. 
C'est une épicerie de quartier semblable à une marché de producteurs.
La chaîne compte 150 points de vente dans une dizaine d'états du sud et de l'ouest des Etats-Unis.


DSC01979.JPG
L'authenticité et la frâicheur sont bien mis en avant
DSC01981.JPG


L'offre bio est massivement représentée

DSC01985.JPG


L'enseigne est engagée, un des exemples
DSC01994.JPG

Une mise en scène purement texane avec de la tôle ondulée



Pourquoi Sprouts Farmer Market fait partie de cette Retail Playlist :

Parce que c'est représentatif des enseignes qui luttent contre le marché de masse, la surconsommation et revendiquent l'origine, la provenance, le local et la qualité...mais avec des prix élevés.

 

En partenariat avec LSA

Logo LSA

Publié dans Retail Playlist

Partager cet article

Repost 0

Retail Playlist Austin : n°4 The Arboretum

Publié le par Frank Rosenthal

  Retail Playlist n°4
The Arboretum est un centre commercial de 40 magasins et enseignes situé à environ 20 kilomètres du centre de Austin.

C'est l'atmosphère très boisé qui a donné le nom d'Arboretum et qui fait de ce centre commercial un lieu du shopping différent.


DSC02285.JPG

Un centre commercial très ouvert et ombragé

DSC02276.JPG

La communication mobile du Groupe Simon, leader américain des centres commerciaux est très visible.



Pourquoi The Arboretum  fait partie de cette Retail Playlist : 


Pour sa différence avec les centres commerciaux habituels : tout est découvert (le climat du Texas le permet) et il y a de nombreux arbres, d'où le nom de The Arboretum. Ces différents points permettent de proposer une ambiance shopping différente et paisible.


En partenariat avec 

Logo LSA

Publié dans Retail Playlist

Partager cet article

Repost 0

Retail Playlist Austin : n°5 Sam's Club

Publié le par Frank Rosenthal

Retail-Playlist-N-5.PNG
Fondée en 1983, Sam's Club est une filiale de Walmart.
La taille moyenne des magasins/entrepôts est de 12500 m2 et le magasin d'Austin ci-dessous est encore plus grand.
Même si le nombre d eproduits est peu important, 5500 références en moyenne, il faut être membre pour acheter.
Il y a plus de 600 Sam's Club aux Etats-Unis.
C'est le 8ème distributeur américain et le deuxième club entrepôt des Etats-Unis derrière Costco.

 DSC02202.JPG
L'immense Sam's Club à quelques kilomètres d'Austin


DSC02208.JPG
Un entrepôt où seul le prix compte


DSC02228.JPG

Les gros conditionnements sont omniprésents tout comme chez Costco

Pourquoi Sam's Club fait partie de la Retail Playlist de Austin :

Pour l'intérêt de son concept, pour le travail autour de la notion de "membre" et surtout pour l'image-prix.

 

En partenariat avec LSA

Logo LSA

Publié dans Retail Playlist

Partager cet article

Repost 0

Spécial Observatoire Cetelem 2014 (6) : Rendre du matériel usagé en magasins

Publié le par Frank Rosenthal

Dernier article sur l'étude de l'Observatoire Cetelem 2014.

Les chiffres ici, montrent que les consommateurs veulent pouvoir rendre du matériel usagé en magasin, ce qu'ils font déjà pour la plupart. Il faut donc pour les magasins communiquer cette possibilité haut et fort et mieux que ce qui est fait aujourd'hui.

Cela prouve une fois de plus que le magasin est le centre de la relation cl:ent !

rendre-du-materiel-usage.JPG 

Publié dans Dossier spécial

Partager cet article

Repost 0

Retail Playlist n°22 : Austin, capitale du Texas

Publié le par Frank Rosenthal

 
Logo-Retail-Playlist.PNG
DSC01949.JPG
Austin vue de sa périphérie

15ème ville des Etats-Unis, Austin est devenue capitale du Texas en lieu et place de Houston en 1839.
le gouvernement du Texas siège donc dans le Capitole, qui est le monument le plus visité d'Austin.
Avec la Silicon Valley, Austin est considérée comme un centre majeur de haute technologie.
Austin est un centre important aussi pour la pharmacie et les biotechnologies.
C'est une ville de 800 000 habitants à fort pouvoir d'achat et pour le retail c'est le siège de Whole Foods.

 DSC02090.JPG
Arrivée dans le downtown

DSC02121.JPG

Le centre-ville très différent des "downtown" américains habituels

DSC02127.JPG

A Austin, la ville avec ses collines, rappelle San Francisco

En partenariat avec LSA

Logo LSA 

Publié dans Retail Playlist

Partager cet article

Repost 0

Relay se bat aussi sur le marché des liseuses

Publié le par Frank Rosenthal

Les Kiosques Relay se battent aussi sur ce marché et vendent la solution de Cybook avec les livres nuémriques mais aussi tous les magazines.

Une offre qui a du sens tant elle est contextuelle.

Pour autant, le marché du livre vit déjà des moments difficiles et celui de la presse aussi. Mais avec des formules d'abonnement groupées, c'est sans doute un nouvau moyen de fidélisation 

REtail-distribution-relay-2.JPG


Retail-distribution-relay.JPG

Retail-distribution-relay-3.JPG

Partager cet article

Repost 0

H&M a bien lancé son fashion truck, sauf en digital !

Publié le par Frank Rosenthal

Les food trucks sont à la mode,les fashion trucks encore plus.

H&M a communiqué il y a quelques jours sur son opération parisienne :

fashion-truck-h-m-pub.JPG

Sur la pub, on peut regretter que le parcours 5 jours 5 adresses parisiennes n'ait pas été mentionnée. Pour créer du trfaic sur la page facebook, il fallait passer par cette page. facebook.com/hm. Mais on arrive sur la page internationale de H&M et il faut chercher avant de retrouver l'information sur l'opération : "Beau comme un camion". Branchée mais pas idéale pour créer du trafic !

H-M-facebook.JPG 

Et du coup, un peu plus de 200 personnes qui participent, je ne trouve pas ça énorme !
Pas à la hauteur en tout cas de l'opération pour le moins originale :

H-M-fashion-truck.JPG 

Publié dans Réseaux sociaux

Partager cet article

Repost 0

La guerre de l'image-prix s'intensifie

Publié le par Frank Rosenthal

Plus les distributeurs alimentaires comparent les prix et ils sont nombreux, il est plus rapide de compter ceux qui ne le font pas, plus les comparaisons se banalisent.

Pour sortir de cette banalisation et reprendre l'avantage, E.Leclerc utilise la force de son comparateur, à savoir : la comparaison locale des prix.

Un moyen de s'en prendre directement à Carrefour et à son "en moyenne" mais pour autant ce jeu de la surenchère est-il efficace ?

Leclerc-vs-Carrefour.JPG 

Publié dans Décryptage Image-prix

Partager cet article

Repost 0

Ma chronique audio n°24 : les femmes sont-elles accros au shopping ?

Publié le par Frank Rosenthal







Widoobiz-5.JPG

Publié dans Ma chronique audio

Partager cet article

Repost 0

Spécial Observatoire Cetelem 2014 (5) : Le showrooming oui, mais...

Publié le par Frank Rosenthal

Encore un chiffre sur le phénomène du showrooming, toutes les études le montrent et ici les chiffres fournies par l'Observatoire Cetelem sont cohérents environ 40% des consommateurs ont recours à la comparaison des prix, mais cela fait partie des nouveaux usages du smartphone comme s'informer sur les produits, prendre des photos...et téléphoner en magasin pour avoir des avis ou valider l'achat d'un produit...L'utilisation récurrente du showrooming est probablement très faible.


showrooming-copie-1.JPG 

Publié dans Dossier spécial

Partager cet article

Repost 0

Primark arrive en région parisienne

Publié le par Frank Rosenthal

C'est aujourd'hui la première ouverture de l'enseigne irlandaise Primark à Parinor.

Un événement tant les prix de l'enseigne sont attractifs et tant les ouvertures précédentes ont fait parler d'elles et marqué le commerce local que ce soit à Marseille ou à Dijon.

Un événement parfaitement préparé sur Facebook par Primark :

PRIMARK-O-pARINOR.JPG

Sur Facebook, l'enseigne revisite la carte de Paris,c e qui montre son ambition et plus de 2000 personnes aiment ça avant l'ouverture ! 

Partager cet article

Repost 0

Mon dernier livre (collectif) : concentrés de futurs : marketing et web

Publié le par Frank Rosenthal

Capture.JPG


Il vient de sortir à l'occasion du salon du Livre. Il est publié par les Editions Kawa qui ont réuni 30 de leurs auteurs (dont je fais partie) pour s'interroger sur le futur du marketing et du web.

Il est disponible ici sur le site des Editions Kawa

Une trentaine de chapitres qui se veulent pratiques et concrets. Je pense notamment aux "10 règles pour créer un contenu de qualité sur le web" de Ferréole Lespinasse ou encore "pourquoi la data est au coeur du marketing client cross-canal" de Yan Claeyssen ou encore ""Les signaux faibles pour éclairer le marketing de l'incertain" du prospective Philippe Cahen pour citer mes préférés.

Me concernant et en lien avec mon livre "Le retail aux Etats-Unis" j'apporte les réponses aux 20 questions sur le retail américain, questions posées par des journalistes et des bloggeurs.

 

Publié dans Marketing client

Partager cet article

Repost 0

Salon e-marketing et stratégie clients : à ne pas manquer

Publié le par Frank Rosenthal

Les salons e-marketing et Stratégies clients qui regroupent beaucoup d'acteurs du marketing et de la relation client sont des salons de référence.

 strategies-clients.JPG

Ils se tiendront Paris Porte de Versailles du 8 au 10 avril 2014. Pour plus d'informations, c'est ici

Les Editions Kawa, éditeur de mon livre "Le retail aux Etats-Unis" sont partenaires du salon e-marketing et vous pourrez m'y retrouver pour échanger ou faire signer votre exemplaire le mardi 8 avril après-midi.

Publié dans Secteur distribution

Partager cet article

Repost 0

La révolution du low cost : mieux comprendre un phénomène

Publié le par Frank Rosenthal

Je suis heureux de vous parler ici du nouveau livre de Jean-Paul Tréguer, "La Révolution du low cost".

Le livre est sorti la semaine dernière chez Dunod et c'est un évenement à plus d'un titre.

Revolution-du-low-cost.JPG

Voici 10 raisons pour lesquelles il faut lire ce livre :

1/ C'est un livre de référence sur le low cost.

Le low cost est omniprésent dans notre société et c'est l'un des tous premiers livres qui décortique le phénomène en profondeur.

2/ l'auteur sait de quoi il parle, c'est incontestable !

Jean-Paul Tréguer a fondé il y a près de 10 ans une agence pour démocratiser l'accès de la télévision et de la pub à la télé pour les annonceurs avec une agence : TV Low Cost. L'agence compte 200 clients dans 9 pays : preuve de la réussite du concept.

Au-delà, Jean-Paul Tréguer a co-fondé et co-préside avec l'économiste Pascal Perri, le Club des entreprises low cost qui regroupe les acteurs majeurs du low cost en France.

3/ La préface est un document en soi
C'est un témoignage de l'entrepreneur réputé dans le commerce, Daniel Abittan qui est à l'origine de Photo Service (labo photo en 1 heure), de Générale d'Optique, de Grand Optical, d'Acuitis notamment. L'analyse que livre Daniel Abittan des business models est limpide. Il fait la différence entre opticien normal, opticien discount et opticien low cost. Pour tous ceux qui confondent discount et low cost, il faut lire cette préface pour bien comprendre la différence.

4/ Le livre est illustré d'exemples
Il est donc très concret et pratique.

5/ Plusieurs cas sont décortiqués
Pour ma part, je vous recommande notamment le formidable cas de Southwest Airlines qui a inventé beaucoup de choses et qui en plus d'une promesse de prix bas a ajouté une ponctualité extrême avec des rotations au sol qui dure 15 minutes !

Autre cas, celui de l'actuel Hotels F1 ex Formule 1, intéressant rien que pour le modèle de construction, là aussi une vraie rupture.

6/ Le livre montre que le low cost est la plupart du temps innovant.

7/ Autre notion, le low cost à qui on reproche bien souvent de détruire la valeur...une idée reçue qui est battue en brèche car le low cost qui se concentre sur la simplification attire souvent les non utilisateurs ou les faibles utilisateurs, en cela il élargit le marché.

Observez cette pub actuelle de easyJet si vous n'en n'êtes pas convaincus :

pub-easyJet.JPG

8/ Le livre s'attaque aux critiques habituelles du low cost dans un chapitre complet où l'auteur liste les critiques habituelles et répond point par point

9/ Le livre démontre que avec moins on peut faire plus

Par la simplification, mais aussi par la qualité, le cas de Renault Dacia est à cet égard exemplaire sur la robustesse des voitures Dacia et à la lecture du cas, on comprend pourquoi.

10/ Le livre est tout simplement passionnant.

J'aurai l'occasion de vous en reparler ici puisque le Club distribution de l'Adetem que je co-préside depuis janvier 2014 avec Jérôme Bêche, PHD professeur-chercheur et consultant aura l l'honneur d'accueillir pour une session exceptionnelle de l'Adetem le 20 mai prochain à 8h45 Jean-Paul Tréguer l'auteur du livre avec pour témoigner Stéphane Belot, directeur des opérations de l'enseigne low cost Electro Dépôt. Bloquez déjà la date !

Publié dans "A lire absolument"

Partager cet article

Repost 0

Ma chronique audio n°23 : applications mobiles : y-a-t-il un vrai intérêt pour les commerçants

Publié le par Frank Rosenthal




Widoobiz-4.JPG

Publié dans Ma chronique audio

Partager cet article

Repost 0