Comportement d'achat en hypers et sensibilité au prix

Publié le par Frank Rosenthal

Complément sur l'étude Segment parue dans Linéaires.

Les porteurs de carte restent en moyenne 20 minutes de plus dans le magasin que les non porteurs, ce qui explique aussi des paniers moyens plus élevés.

51% ne savent pas du tout à l'avance combien leurs courses vont coûter.

71% déclarent faire attention au prix. (L'étude a été réalisée en 2007, ce chiffre a très probablement augmenté).

Autre chiffre intéressant, l'importance des prospectus.

29% ont lu le prospectus du magasin avant de s'y rendre. Relayer les promotions ou les opérations en magasin est donc...de plus en plus nécessaire, d'autant plus que 25% l'amènent en point de vente.

47% achètent un produit en promotion (là aussi cette part a du augmenter).

les décisions d'achat en point de vente se font sur les produits plaisir (33% des clients) et sur les nouveautés (25% des clients).

47% ont une liste de courses pour 3 raisons:
1/ ne rien oublier
2/ contrôler son budget
3/ gagner du temps.

 

Publié dans Chiffres clés

Partager cet article

Repost 0

Le client type en hypermarché, quel profil ?

Publié le par Frank Rosenthal

Linéaires, le mensuel de la distribution alimentaire, www.lineaires.com a publié récemment dans son numéro de février 2008, quelques éléments de l'étude Segments sur le client en hypermarché. 470 interviews filmés ont été réalisés en situation d'achats dans 10 hypermarchés.
Voici quelques chiffres clés :

L'âge moyen : 42 ans
temps passé en hyper : 58 minutes
64% prennent un chariot.

30% considèrent les courses comme une corvée, 37% pour les hommes. 46% pensent que c'est un moment agréable, 24% vont même jusqu'à éprouver un certain plaisir.



A noter en hypers, la progression des clients express : 33% se donnent 30 minutes et ce chiffre atteint 46% pour les hommes.

Publié dans Chiffres clés

Partager cet article

Repost 0

Priorité au pouvoir d'achat

Publié le par Frank Rosenthal

C'est le sondage CSA Dexia/Europe 1/Le Parisien réalisé le 16 mars 2008, qui le dit.

66%
des Français font du pouvoir d'achat un priorité

A la question : "Quelle devrait être la priorité de Nicolas Sarkozy et du gouvernement dans les temps qui viennent ? Qu'ils lancent une politique...
...de lutte pour l'amélioration du pouvoir d'achat remporte 66% des suffrages, devant des réformes permettant de limiter les dépenses de l'Etat 42%.

Pour les Français, la lutte contre le pouvoir d'achat reste une priorité et aussi une préoccupation qui arrive régulièrement à la 2è place de leurs préoccupations dans le classement mensuel de TNS Sofres.

Partager cet article

Repost 0

Enseignes alimentaires : objectif 1000

Publié le par Frank Rosenthal

1000
C'est l'objectif en nombre d'enseignes de Super U, de Leader Price et de Franprix.

D'un côté, un pouvoir d'achat qui stagne, de l'autre le Gouvernement qui promet l'ouverture de plus de surfaces commerciales pour faire jouer la concurrence. 

Alors les distributeurs veulent aller chercher cette croissance dans l'extension de leur parc.

Il y a quelques semaines, Serge Papin, Président de Système U avait annoncé l'objectif de 1000 magasins pour Super U. Les excellents résultats en 2007 de Système U (plus de 7% de croissance) sont dus environ pour moitié à l'ouverture de nouveaux magasins.

La semaine dernière, Jean-Charles Naouri, Président de Casino a présenté les axes de développement pour le Groupe Casino. 1000 magasins Leader Price en 2013, contre 500 actuellement et 1000 Franprix contre 650 aujourd'hui.

Si toutes les enseignes font des ouvertures massives, la demande d'emplacements stratégiques va être forte et les prix de l'immobilier vont être de fait revus à la hausse. La concurrence va être de plus en plus importante, le métier de distributeur de plus en plus difficile.

Publié dans Chiffres clés

Partager cet article

Repost 0

L'envolée record du hard discount : l'image prix règne en France

Publié le par Frank Rosenthal

Un mois de février incroyable dans la distribution.

 

Une part de marché record pour le hard discount : 14,8%

DSCN29680003-copie-2.JPGLe hard discount a gagné 0,8% en février.

Sa part de marché habituelle en 2007 tournait autour de 13%.

En gain de clientèle en quelques semaines, en nombre, cela représente presque l'ensemble de la clientèle d'une enseigne comme Cora avec 60 hypermarchés !

 

Dans le même temps, une hausse des prix qui continue à être très forte. Un décalage qui continue d'être important entre les chiffres communiqués par l'Insee et le "ressenti" des Français.

En février 2008, l'indice des prix à la consommation progresse de +0,2% et atteint ainsi 2,8% en rythme annuel.

Néanmoins, si on regarde le détail fourni par l'Insee, les prix de l'alimentation sont en hausse de 4,8% en rythme annuel.

 

Que dit Nielsen Panel International ? Que les prix ont poursuivi leur hausse en février pour le cinquième mois consécutif, augmentant de 3,3%.

Mais surtout et c'est là qu'on peut trouver une explication sur la prééminence de l'image prix dans la tête des Français, quand ils choisissent un magasin, les chiffres de hausse des prix par circuit sont très révélateurs, car différents d'un circuit à l'autre.

 

Les magasins de hard discount ont le plus augmenté leur prix : + 4,02% , les hypermarchés de +3,32% et les supermarchés de +3,24%.

 

On parle uniquement de l'envolée du prix des marques nationales, parce qu'on peut les comparer entre elles. Mais quand on regarde aussi les évolutions communiquées par Nielsen Panel International dans LSA, c'est très significatif. Ce sont les premiers prix qui augmentent le plus +4,07%, devant les MDD +3,77% et les grandes marques, par ailleurs fustigées, sont les plus "sages" avec +3,12%.

 

Que font les Français en février ? Ils se ruent massivement sur les magasins de hard discount qui réalisent en France leur record en parts de marché... au moment où ces magasins augmentent plus leur prix que les autres et dans lesquels ils achètent des premiers prix...qui augmentent plus que les marques nationales.

Mais, leur image prix est depuis longtemps incontestable et le panier moyen (composé d'environ 90% de premiers prix) incontestablement moins "élevé" que dans les circuits concurrents.

 

Alors que les comparaisons (mis à part 60 millions de consommateurs) ne portent que sur les grandes marques, les Français comparent et se servent de leur perception, donc de l'image prix comme nouvelle arme de choix des magasins.

 

Publié dans Value for Money

Partager cet article

Repost 0

Le Franc est encore présent dans les têtes

Publié le par Frank Rosenthal

Billet-100FF.jpg

Selon l'enquête de conjoncture réalisée en avril 2007 et publiée hier par l'Insee www.insee.fr, seuls 55% des Français pensent systématiquement en euros.

55%
C'est la part des Français qui pensent systématiquement en euros.

Plus d'une personne sur quatre admet penser uniquement en francs pour ses dépenses alimentaires.

En dessous de 100 euros, à peine 2% des dépenses sont encore mentionnées en Francs.

Mais, plus le prix du produit est élevé et plus la fréquence d'achat est rare, plus on pense en Francs.
Exemple : moins d'un Français sur 3 pense uniquement en euros pour acheter une voiture.

L'Insee conclut en disant que "7 ans après le passage à l'euro, les Français maîtrisent son utilisation comme unité de compte. Cependant, nombre d'entre eux sont encore obligés de convertir en francs, surtout pour des valeurs qu'ils ne manipulent pas quotidiennement."

L'Insee affirme aussi que le franc continue de jouer un rôle important pour les Français, dans leur appréhension du système de prix actuel.

Publié dans Chiffres clés

Partager cet article

Repost 0

Business de l'Euro 2008 : ça commence !

Publié le par Frank Rosenthal

Alors qu'on est encore à plus de 75 jours de l'ouverture de l'euro, on peut prévoir que le business habituel des maillots et des écrans plats va être dopé. Ce sera le cas surtout si l'Equipe de France réalise de bonnes performances.

D'ores et déjà, certaines enseignes anticipent logiquement les pics d'achats et commencent à théâtraliser.

C'est le cas de certaines GSS comme Go Sport. Ici le magasin de La Défense propose un maillot gigantesque, digne des meilleurs supporters de l'Equipe de France.

PICT0046.JPG

Publié dans Enseignes

Partager cet article

Repost 0

Achetons groupés : le nouveau shopping multi-canal !

Publié le par Frank Rosenthal

Le nouveau shopping, c'est la promesse du centre commercial de la Défense, les 4 Temps.
Nouveau shopping parce que le centre a été totalement rénové : 16 cinémas, de nombreux restaurants, une nouvelle architecture et le 2 avril, l'ouverture d'un Castorama de plus de 10 000 m2.

Les 4 Temps multiplient les événements commerciaux. Le 2 avril, pour l'ouverture de Castorama, le centre sera ouvert jusqu'à 23h. Mais surtout, le centre propose une opération d'achats groupés du 2 au 5 avril.

C'est simple, il suffit d'aller sur le site spécifique crée pour l'occasion : www.achetons-groupes.com 
et de s'inscrire.

Achetons-group-s.JPG

Le principe est le suivant : des acheteurs intéressés par un même produit forment un groupe, puis se donnent rendez-vous à une heure précise devant une enseigne pour effectuer cet achat groupé.

Au final, les internautes ont le choix entre une centaine d'enseignes qui proposent des offres de 20% à 50% de réduction, si on achète groupé.

Dans les offres, à noter que le groupe de 20 personnes pour acheter un plasma chez Auchan est complet.
La réduction est de 20%...créditée sur le compte waooh.
Il reste de la place chez Quick pour les 20% de réduction sur les desserts pour un groupe de 5. Si un dessert coûte 1 euro, ça fait 20 centimes de réduction et il faut s'inscrire et venir à 5.

3 conclusions :
1/ le dynamisme commerciale passe par la créativité commerciale.
2/ la pertinence de l'offre (le manque d'attractivité de Quick) reste un critère déterminant.
3/ Internet sert ici à créer du trafic entre le 2 et 5 avril dans les magasins. 
Qui a dit que Internet faisait fuir les clients des magasins ?



Publié dans Enseignes

Partager cet article

Repost 0

Promo : le retour des offres d'un autre monde

Publié le par Frank Rosenthal


promo-Renault.JPGRenault-Mars.JPG

















Le retour des offres d'un autre monde, c'est le sous titre de l'opération "Bienvenue en mars" de Renault.

Dans cette opération, ce qui est intéressant c'est son contenu.
Décortiquons les offres d'un autre monde et sont-elles vraiment d'un autre monde ?

1/ Des prix d'appels

C'est le cas sur les 2000 Renault Scenic à 19 800 euros.
Offre qui bénéficie également d'un soutien média.

2/ L'offre supplémentaire pour un euro de plus

Pour un euro de plus, Renault propose 3 ans de garantie, d'entretien et d'assistance.

La créativité commerciale, c'est souvent de transposer une offre d'un univers à l'autre et c'est ce que Renault fait très bien en transposant sur des véhicules neufs...une offre habituellement réservée aux véhicules d'occasion pour rassurer les acheteurs.

3/ L'offre centrée sur du financement et un prix mensuel.

Ainsi, les modèles les pus récents de la marque Grand Modus, à partir de 149 euros par mois ou Renault Laguna à partir de 229 euros sont communiqués avec un financement. 


Est-ce un vrai palliatif aux problèmes de pouvoir d'achat ? Est-ce compétitif au moment où Ford réalise son opération habituelle "Ford vous offre la TVA " ?



Publié dans Value for Money

Partager cet article

Repost 0

Comment des prix attractifs en voyages boostent le pouvoir d'achat ?

Publié le par Frank Rosenthal

VP-promovacances.JPG

Revenons une nouvelle (et dernière fois) sur la vente de voyages Promovacances.com sur le site Vente-privée.com.

Tout d'abord, notons que ce succès montre une nouvelle fois que les Français (encore plus les internautes) sont à la recherche de pouvoir d'achat supplémentaire.

C'est particulièrement vrai sur le marché des vacances et du tourisme, pour lesquels les arbitrages sont de plus en plus nombreux (cf mon article sur le nouvel arbitrage budgétaire).

L'alimentaire a d'abord servi d'arbitrage et devant faire de nouveaux arbitrages, les Français rognent maintenant sur leurs séjours et vacances.

Comment proposer une offre prix attractive dans le domaine des voyages, déjà fortement préempté par le e-commerce, c'est la problématique à laquelle Vente Privée était soumise.

Réponse du président fondateur dans Le Journal du Net du 15 mars :
"Dans le tourisme, les prix varient tout le temps. On peut trouver des billets moins chers 6 mois avant ou en dernière minute...Pour nous permettre de proposer des séjours à des prix inférieurs à ce que l'on peut trouver sur le web, Promovacances a bâti une offre spéciale pour l'opération en jouant sur le yield management des hôtels et des compagnies aériennes. J'évalue ces séjours 20 à 25% moins chers que le prix normal."
Vente privée a ensuite comme d'habitude géré la promotion et le marketing, les ventes se sont déroulées sur le site de Promovacances qui dispose de l'agrément agence de voyages.

Un événement, des prix bas, un marketing agressif, et si c'était la recette à suivre par les distributeurs ?

Publié dans Value for Money

Partager cet article

Repost 0

Compléments sur l'événement Vente Privée/Promovacances

Publié le par Frank Rosenthal

Lundi 10 mars, j'ai publié un article sur Vente Privée et Promovacances.

Complétons par quelques éléments d'informations :

1/ Cette vente avec des produits rapidement épuisés a été prolongée.

Quelques heures après l'ouverture de la vente, Vente Privée envoyait un mail aux abonnés pour les prévenir que de nouveaux produits de promovacances étaient disponibles, comme la Seychelles et l'Ile maurice par exemple.


2/ Vente Privée a annoncé des résultats sur Le Journal du Net du 15 mars :

900 000 visiteurs, dont 600 000 visiteurs le premier jour. 

Une vente classique réalise en moyenne 400 000 visites les premiers jours.
Le site annonce aussi son intention de proposer de nouvelles offres de voyages avec Promovacances.


3/ Vente Privée a compris que pour faire l'événement, il fallait une mixité d'offres. 

Le site a donc choisir de rester généraliste, plutôt que de devenir multi-spécialiste.
Jacques-Antoine Gourgeon, le président fondateur commente dans le Journal du Net :
"Ma stratégie n'est pas de faire des sites spécifiques. Moi, ce que j'aime sur Vente Privée.com, c'est la diversité des offres."

Pour reprendre un commentaire judicieux fait par Philippe sur l'article précédent, Vente Privée, au-delà d'un site de vente en ligne et de destockage de marques, est devenu un véritable canal événementiel de vente.

Publié dans Internet et e-commerce

Partager cet article

Repost 0

Le e-commerce va continuer sa croissance

Publié le par Frank Rosenthal


60% des Français sont des internautes. 

C'est le dernier chiffre communiqué par Médiamétrie et arrêté au 31 janvier 2008.

Conclusion : plus de 31 millions d'internautes en France qui se sont connectés sur le mois de janvier 2008, ce qui représente une progression de 11% vs janvier 2007. 

En nombre d'internautes, en un an, La France a gagné plus de 3 230 000 nouveaux internautes.

Mécaniquement, comme la part des internautes acheteurs progresse depuis longtemps un peu plus vite que la part d'internautes, le e-commerce devrait mécaniquement continuer sa croissance !

31 571 000 
C'est le nombre d'internautes en France.

Publié dans Chiffres clés

Partager cet article

Repost 0

Départ en vacances des Français : un nouvel arbitrage budgétaire ?

Publié le par Frank Rosenthal

Autre indicateur du pouvoir d'achat, le taux de départ des Français en vacances. Dans son baromètre annuel, Opodo fait ressortir que ce taux est en recul pour 2007 et pour la cinquième année consécutive.

5 ans
C'est le nombre d'années consécutives du baisse de taux de départ en vacances en France.

C'est bien évidemment une conséquence du pouvoir d'achat en berne, les salaires n'augmentent pas, les prix oui. Pour beaucoup de foyers, les vacances deviennent un arbitrage budgétaire.

Conclusion : 59,7% sont partis en 2007 contre 64% en 2003 !
Et surtout si on regarde les taux de départ en fonction des revenus, ceux qui gagnent entre 1200 et 1900 euros étaient 57% à partir en 2006, ils sont moins de la majorité (49%) en 2007 !

Autre tendance forte sur le tourisme : l'essor de l'achat de voyages en ligne a gagné plus de 6 millions de personnes. 44% des Français préparent aujourd'hui leurs vacances sur Internet, ils n'étaient que 40% en 2006.

Dans le Parisien du 12/3/2008, la directrice générale d'Opodo commente : "On peut légitimement penser que les Français seraient encore moins partis sans Internet qui a joué un rôle d'amortisseur avec son extraordinaire capacité à faciliter la recherche du meilleur prix."

Partager cet article

Repost 0

Chiffre clé : un montant d'achat moyen qui tire le e-commerce

Publié le par Frank Rosenthal

Nouvelle rubrique, la mise en exergue et les commentaires d'un chiffre clé.

91 euros
Source : Fevad

C'est le montant moyen d'un achat en e-commerce en 2007, ce montant a augmenté de 4% en 2007.

Ce montant très élevé vient sans doute du fait que le e-tourisme et les nouvelles technologies sont des secteurs dominants en e-commerce et donc avec des prix faciaux élevés...tirent le panier moyen vers le haut.

Quand certains hypers, pour favoriser la fréquence d'achat, se replient sur l'alimentaire, sur lequel il y a le plus d'arbitrages, et constatent que les panier moyens n'augmentent pas (hors effet d'inflation), il est aussi intéressant de se demander si c'est la bonne stratégie.

Publié dans Chiffres clés

Partager cet article

Repost 0

Difficile de convaincre sur les prix en magasins

Publié le par Frank Rosenthal

PICT0020.JPG

Depuis le 1er janvier 2008 et pour 3 mois soit jusqu'au 31 mars, Champion a bloqué les prix de 1000 produits Champion. 

La difficulté ? Comme souvent relayer en magasins sur chaque produit.

D'abord, parce que très peu de produits sont relayés, donc l'opération est moins convaincante et que surtout d'un support à l'autre le message n'est pas le même. 

Explications : sur les affiches génériques ci-dessus, le comparatif de prix est mentionné sur la période de 3 mois. 
En dessous, sur le stop rayon, seule la mention "prix bloqué, jusqu'au 31 mars est présente". Quand vous êtes un client occasionnel et que vous venez le 10 mars, vous pouvez donc penser que certains prix ne sont bloqués que pour 3 semaines !

De plus , l'engagement ne porte que sur les produits Champion et le débat actuel sur la hausse des prix se situe sur les produits des grandes marques. Est-il convaincant de porter son effort sur la MDD qui par définition, les produits étant différents d'une enseigne à l'autre, ne sont jamais comparés officiellement et donc échappent très souvent des comparaisons globales ?

PICT0021.JPG

Publié dans Value for Money

Partager cet article

Repost 0

Tesco : quand les courses font baisser le prix de l'essence

Publié le par Frank Rosenthal

En Grande Bretagne, le prix de l'essence a augmenté encore plus qu'en France et se situe aussi à un niveau plus élevé à 1,39 euros contre 1,34. 

Tesco a donc proposé à ses clients qui dépassait un montant d'achat de 75 euros dans le magasin, une réduction de 6,6 centimes par litre soit environ 3 euros pour un plein de 50 litres.

L'opération a connu un franc succès.

Si en France, la publicité pour les prix en promotion est autorisée pour les distributeurs, il est à prévoir qu'au moment du rush des départs en vacances, les distributeurs communiqueront sur le prix de l'essence.

Publié dans Value for Money

Partager cet article

Repost 0