Petrôle cher : conséquences en cascade

Publié le par Frank Rosenthal

Le prix du baril n'en finit plus de monter et le prix de l'essence et du gazole suivent aussi. La couverture média du prix du pétrôle est foisonnante et chaque jour, cela fait partie des indicateurs les plus cités.

Il y a quelques semaines, Le Figaro Magazine, peu habitué à parler prix et pouvoir d'achat en a même fait sa une.

Pourquoi de tels débats et inquiétudes ? Selon l'Insee, la moyenne des dépenses énergétiques par Français représente 7,3% des dépenses générales, dont la moitié pour le carburant et l'autre moitié pour l'usage domestique.

Prenon un exemple d'un foyer qui roule au gazole et qui se chauffe au gaz. Depuis début janvier, le gazole a gagné 21%, sujets déjà traités dans le blog : Le succès du bonus écologique : citoyenneté et pouvoir d'achat et Les chiffres clés de la flambée des prix et le gaz a augmenté de 9,5%. En pouvoir d'achat, la hausse du gazole représente une perte de 0,7% en 6 mois et la hausse du gaz une perte de 0,35%, la même famille a donc perdu en 6 mois 1% de pouvoir d'achat.

Cela ponctionne 6% du revenu disponible des Français les plus aisés, mais 15% du budget familial des plus modestes et TNS Media a montré que 71,5% des Français affirment veiller à réduire leur consommation d'énergie, contre 38,7% deux ans plus tôt.

Autre conséquence dans le transport aérien : au-delà des surcharges carburants multiples et des économies permanentes, SAS a annoncé que ses vols pour Oslo, le temps de trajet serait rallongé : la vitesse de croisière passant de 780 kilomètres heure contre 860 auparavant. Certaines entreprises, comme La Poste, forme à l'éco-conduite pour maitriser sa consommation.

Pour apporter un complément d'information original et pertinent, le secteur dynamique et nouveau des motos taxis est touché, comme beaucoup d'autres, par cette hausse.
Pour consulter le blog de Citybird, leader du secteur, vous pouvez aller dans la sélection de liens.
Sur cet aspect du coût du pétrôle et de son impact économique, je vous invite à consulter le billet du 16 juin
sur leur blog :
http://moto-taxi-paris.over-blog.com/

Partager cet article

Repost 0

Delhaize Waterloo, le magasin de demain multipliera les animations

Publié le par Frank Rosenthal


Dans ce magasin concept, dans lequel on trouve le self scanning : Delhaize Waterloo, le magasin de demain, le self scanning il est intéressant de noter que le distributeur compense moins de place pour les stands traditionnels par beaucoup plus d'animations.

Lors de ma visite, un vendredi après-midi, le magasin proposait 4 animations, c'est plus qu'un grand hyper. Voilà de quoi favoriser l'expérience d'achat et surtout de valoriser les innovations.

Ici en photo, une de ces 4 animations proposée par Maggi.

Publié dans Dossier spécial

Partager cet article

Repost 0

Delhaize Waterloo, du jamais vu au rayon surgelés et vins

Publié le par Frank Rosenthal


Pourquoi du jamais vu ?

Par leur emplacement. Le rayon vu occupe le centre du magasin et est disposé en cercle, le rayon surgelés, lui est presqu'en fin de parcours et trois lignes d'armoire ont été agencées de telle sorte qu'elles forment un triangle. On a ainsi l'impression d'entrer dans un autre magasin.

Mais surtout, c'est une première, les néons diffusent une lumière bleutée. Chacun peut se forger son avis à partir de la photo jointe ci-dessus :

Publié dans Dossier spécial

Partager cet article

Repost 0

Delhaize Waterloo, le magasin de demain, le self scanning

Publié le par Frank Rosenthal

Deuxième épisode de notre série.

A l'entrée, un mur de "douchettes" propose aux clients d'en prendre une, en libre service, pour scanner ses articles et soit aller à des caisses dédiées, soit passer en caisse pour faire valider leurs achats.

L'intérêt de ce magasin : voir en conditions réelles toutes ces nouvelles solutions de paiement.

Un inconvénient toutefois, les clients non équipés ou qui n'ont pas de carte fidélité Delhaize, ce qui est mon cas, ont moins de caisses (traditionnelles) disponibles et doivent donc attendre plus longtemps.

Toujours difficile de faire coexister 2 systèmes différents dans le même magasin. Les 2 photos montrent à gauche, le mur de douchettes et à droite les caisses dédiées en libre service.

Autre commentaire : sur les étiquettes électroniques figurent un code barres qu'il faut scanner. Ces informations supplémentaires viennent encore se rajouter aux autres informations et la lisibilité du prix paraît moins bonne.
Informations générales (qualité produit, nutritionnelles, MDD), prix, code barres pour le self scanning et bientôt mention du CO2, qui lira quoi ?

   

Publié dans Dossier spécial

Partager cet article

Repost 0

Visite Delhaize Waterloo, Belgique, le magasin de demain

Publié le par Frank Rosenthal

Pendant 4 jours, dans ce dossier spécial, tout sur le magasin de Waterloo que je suis allé visiter il y a quelques semaines.
Ce magasin situé dans la commune de Waterloo à une quinzaine de kilomètres est le magasin nouveau concept de Delhaize.

Il fait 2500 m2 et propose plein d'innovations.

Commençons par l'entrée du magasin qui met en évidence une machine peu commune qui fait un bilan de santé. C'est développé par Becel, marque du Groupe Unilever qui permet de lutter contre le cholestérol.


La machine indique différents indicateurs, indice de masse corporel, taux de cholestérol...en les comparant à des standards. C'est ludique, utile et c'est un vrai nouveau service. Qui va suivre en France ?

Publié dans Dossier spécial

Partager cet article

Repost 0

Chiffres clés sur la hausse des matières premières

Publié le par Frank Rosenthal

Le débat a eu lieu toute l'année.  Pourtant, certaines matières premières ont baissé.

c'est le cas du sucre. la matière première est disponible, les prix ont baissé fortement, à tel point, qu'en novembre 2007 le sucre est devenu moins cher que le blé, conséquence : les spéculateurs ont acheté du sucre à moyen terme et les prix sont remontés en 2008.

Sur un an, le prix du riz a plus que doublé et le prix du riz basmati a même triplé.

L'une des spécificités du marché du riz est que 7% de la production s'échangent sur le marché mondial.

Si les produits producteurs cessent d'exporter les cours s'envolent, ce qui explique que lorsque la Thailande s'interroge sur la mise en place d'un prix minimum à l'exportation a fait progresser les cours de 30% sur une seule journée !

Partager cet article

Repost 0

Les clés d'une promotion efficace

Publié le par Frank Rosenthal

Résultats d'une enquete IFM/La Voix du client parue dans le mensuel Linéaires de janvier 2008.

Le niveau de satisfaction des clients sur la promo :

dans le classement, les critères arrivant en tête sont :

1/ la simplicité/compréhension mécanique promo : 87%

2/ la pertinence du choix des produits en promo : 72%

3/ le bénéfice offert par les promos : 69%

Je comprend, c'est sur un produit qui m'intéresse avec un vrai bénéfice : un consommateur plus que logique.

Publié dans Chiffres clés

Partager cet article

Repost 0

Valoriser sa MDD : El Corte Ingles

Publié le par Frank Rosenthal

El Corte Ingles est une chaîne de grands magasins espagnols. La MDd, tant en signalétique qu'en packaging, est très travaillée. Voici un exemple qui me paraît significatif dans le magasin de Palma de Majorque.

Partager cet article

Repost 0

Ed 100% discount 100% pouvoir d'achat (11)

Publié le par Frank Rosenthal

L'enseigne discount du Groupe Carrefour compte actuellement environ 880 magasins et a le second parc en France derrière Lidl.

Sa signature publicitaire : "La qualité à prix discount".
Ici, une récente campagne d'affichage dans le métro parisien.



Ses points forts ?

Le référencement historique des marques nationales, bien avant Lidl, ce qui explique aussi sa moins bonne image prix que les discounters allemands. 250 marques nationales sont référencées aujourd'hui...contre 170 chez Lidl.

Une implantation historique depuis 1978 Ed, l'épicier discount.

Un assortiment de 1800 références.

Une vraie MDD : Dia (la marque espagnole de Carrefour) avec 1000 références.

Une vraie présence sur les fruits et légumes : avec une centaine de références.

Une forte présence en région parisienne : 150 magasins sur Paris et proche banlieue.

Ci-dessous une campagne de 2006 sur les marques nationales, entrées depuis chez Lidl et en réflexion chez Netto et Leader Price


11 ème et dernier article de ce dossier spécial sur le hard discount, si vous avez manqué des articles, retrouvez le programme sur ce lien Pourquoi le hard discount explose ? (1)

Publié dans Enseignes

Partager cet article

Repost 0

Leader Price ou l'ambition retrouvée (10)

Publié le par Frank Rosenthal

Pendant quelques années, l'enseigne discount de Casino a perdu des parts de marché.
Depuis environ 1 an, elle retrouve de l'ambition pour son parc qui franchira prochainement les 500 magasins

Quelques signes de cette ambition retrouvée :

1/ Un investissement média de plus en plus important,
au mois de mai par exemple l'enseigne se situe à la quatrième place des investisseurs en plurimédia. Tous les détail sur le blog la marque du web billet du 6 juin
http://www.lamarqueduweb.noosblog.fr

2/ La création d'un nouveau format Leader Express
Déjà une vingtaine d'unités.

3/ L'éventuelle introduction des marques nationales
Dans Points de Vente du 16 juin, il est relaté que l'enseigne est en réflexion sur ce point.

Le concept 100% MDD, qui a fait l'histoire et le succès de Leader Price bougera t-il ?
Il avait déjà bougé avec l'introduction d'une marque premier prix, Prix Gagnant.
Alors premiers prix, MDD forte : Leader Price et bientôt marques nationales, ça ne vous rappelle rien ?

Publié dans Enseignes

Partager cet article

Repost 0

Le Mutant, la coopérative hard discount dans l'actualité (9)

Publié le par Frank Rosenthal

Le Mutant est une coopérative et appartient aux "Coopérateurs de Normandie Picardie".

La coopérative a signé, il y a quelques jours, un accord d'associé-coopérateur avec Système U fin juin. Cet accord rentrera en vigueur le 1er janvier 2009 et verra 2 hypers sous enseigne Géant Casino et 12 supermarchés Maxi Coop passer sous enseigne Hyper et Super U.
La  coopérative disposera d'un siège au conseil d'administration de Système U.

Dans le cadre de cette série sur le hard discount, on peut s'interroger sur ce qui peu avoir valeur de test.
Dans les hypermarchés et supermarchés qui vont changer d'enseigne, les MDD ne seront plus des produits Casino, mais des produits U...et surtout les magasins continueront de proposer en premier prix des références Le Mutant.

3 questions de prospective :
1/ Comment utiliser au mieux la marque "Le Mutant" qui n'apparaît pas directement sur les produits ?

2/ Et si Le Mutant devenait la marque de premier prix de U en lieu et place de "Bien Vu" ?
Un peu dans un schèma similaire à celui de Franprix avec Leader Price.
Et si Le Mutant cohabitait avec Bien Vu pour faire la gamme premier prix la plus forte de France ?

3/ A quand l'ouverture de magasins hard discount le Mutant (favorisée par la LME) par Système U ? Le groupe peut ainsi trouver un nouveau booster de croissance...et devenir multi format comme ses concurrents Carrefour, Casino et consorts.

Revenons maintenant sur Le Mutant :

Le principe de la coopérative : pas d'actionnaire mais des Sociétaires disposant du même pouvoir de décision quel que soit le montant de leur apport social, soit 1 homme = 1 voix

Le Mutant compte aujourd'hui une forte implantation de 215magasins avec 1300 références et une MDD
"Oui, j'adore".

On trouve pas mal de produits issus de coopératives, de producteurs locaux et de PME.

Le look des magasins : du vrai hard discount.

Ici, quelques photos du magasin de Domfront dans l'Orne que j'ai visité récemment.
Les arguments à l'entrée du magasin (sont les arguments génériques du hard discount)

L'intérieur du magasin avec une signalétique qui a le mérite de la simplicité. Cette signalétique permet de se répérer très simplement et de gagner "en temps de courses", un des points forts du hard discount.

Publié dans Enseignes

Partager cet article

Repost 0

Netto, les mousquetaires du hard discount (8)

Publié le par Frank Rosenthal

Netto, l'enseigne discount d'Intermarché compte aujourd'hui 420 magasins et devrait en compter 800 dans les 3 ans.
Sa part de marché est de 1%.

Sa signature publicitaire : "Netto, hard discount pour de vrai."

L'enseigne déclare dans Points de Vente http://www.pointsdevente.fr avoir enregistré une hausse de 13% de son chiffre d'affaires depuis début 2008 et un pic de 16% en avril.



L'enseigne se place souvent en complément d'Intermarché, de par son assortiment mais aussi de par ses emplacements.

Sa croissance sera assurée par la création de nouveaux magasins, par la hausse de paniers moyens, mais aussi par la transformation de magasins Ecomarché ou Intermarché.

Comme Ed, Netto développe son offre sur les produits frais, un des points faibles des discounters allemands.

Philippe Boutron, Président des enseignes alimentaires d'Intermarché annonce aussi dans Points de Vente l'arrivée des marques nationales avec nuances et réserves d'usage, mais c'est clair :
"Nous réfléchissons à l'introduction des marques nationales, car nous avons bien compris que c'est une demande de la clientèle. Mais, comme nous sommes un groupement d'indépendants, nous devons d'abord nous mettre d'accord à ce sujet." C'est tellement clair que 600 marques nationales sont testés dans le nouveau concept de Macon, avec aussi 1000 produits MDD et un total de 4000 références.

Dans ce nouveau concept, une nouvelle proposition commerciale, "plus j'achète moins c'est cher" avec des remises sur des achats en volume, ce qui est la 1ère adaptation en France d'un des points forts du belge Colruyt.

Pour découvrir ce nouveau concept, aller dans la sélection de liens, sur le site d'Olivier Dauvers qui a fait un excellent reportage dans sa traditionnelle Vidéo Grande Conso sur le magasin de Macon, sinon cliquer ici :
http://www.olivier-dauvers.a3w.fr

Publié dans Enseignes

Partager cet article

Repost 0

Aldi, le concept historique du hard discount (7)

Publié le par Frank Rosenthal

Aldi qui possède en France 765 magasins selon l'Atlas LSA, soit le 3è parc devancé par Lidl avec 1319 magasins et Ed avec 867 magasins a aujourd'hui environ 2,5% de parts de marché.

C'est l'enseigne qui a conservé intact son concept. Aldi a ouvert son premier magasin le 21 janvier 2008, il y a un peu plus de 20 ans.

Des magasins spartiates, un besoin, une référence, des prix discount et des opérations de trafic sur le non alimentaire qui sont passées à 2 par semaine.

Quelques photos du magasin de Clichy (92) :



Publié dans Enseignes

Partager cet article

Repost 0

Les chiffres clés de Lidl sur le marché Français (6)

Publié le par Frank Rosenthal

1319 magasins à fin 2007.
Taille moyenne des magasins : 687 m2
Près de 43% de pénétration
7ème au classement des distributeurs alimentaires
54% de la croissance 2007 vient des marques nationales
Plus de 31% de la surface totale du hard discount


Source : LSA 2 mai 2008

Publié dans Enseignes

Partager cet article

Repost 0

Lidl, champion 2007 et champion 2008 des enseignes ? (5)

Publié le par Frank Rosenthal

Aucune allusion dans ce titre à l'enseigne de Carrefour qui disparaîtra du paysage.

Avec l'introduction des marques nationales en janvier 2007, Lidl avait connu une forte croissance.

Pour l'enseigne, avoir les marques nationales, c'est 4 bénéfices en 1 :
1/ Facilités de recrutement
On comprend pourquoi compte tenu de l'attractivité des marques nationales.
2/ Vecteur de fidélisation
On aura plus envie de revenir pour retrouver ses marques...que ses non marques
3/ Gains sur la panier moyen
Qui quand il est composé de marques nationales devient forcément plus élevé.
4/ Nouveau fer de lance de l'image prix
Car Lidl peut maintenant communiquer sur des marques et sur le prix des marques...en bénéficiant de son excellente image prix.
J'avais d'ailleurs traité ce point précis dans le blog : A vos marques, le hard discount attaque !

















Où en est Lidl aujourd'hui ?
Septième enseigne Française en termes de chiffres d'affaires, elle est 4ème en pénétration avec 43% des Français qui fréquentent ses points de vente.

Lidl détient 31,3% de la surface totale du hard discount selon TNS Worldpanel.

 

Comment va évoluer à terme Lidl ?

Certainement, comme des petits supermarchés (discount) de proximité, c'est à dire son vrai positionnement en Allemagne. Là aussi, je vous renvoie à un article du blog sur Lidl à Hambourg : 9 découvertes à Hambourg (6) le vrai concept Lidl

Publié dans Enseignes

Partager cet article

Repost 0

Où va le hard discount, perspectives et prospectives (4)

Publié le par Frank Rosenthal


Le hard discount ne devrait pas se tasser. Mais, certains avaient prédit une stagnation...avant que l'inflation ne s'envole et que le circuit gagne des parts de marché. Aujourd'hui, certains annoncent 20%, ça parait très ambitieux car par rapport à la situation d'il y a 5 ans, le parc est dense, les gains en pénétration importants et donc limités dorénavant et enfin les marques nationales sont arrivées.

Néanmoins, dans le futur, quelques facteurs vont aider au développement de ce circuit :

1/ L'assouplissement de la règlementation.

La Loi de Modernisation de l'Economie votée il y a quelques jours va permettre de relever le seuil soumettant les projets à autorisation de 300 m2...à 1000 m2.
En Allemagne, le bastion du hard discount, qui approche les 40% de parts de marché, ce seuil est actuellement fixé à 700 m2.

2/ Les ambitions des acteurs majeurs du hard discount pour développer leur parc.

On parle très souvent des Allemands Lidl et Aldi, on oublie aussi très souvent de dire que les principaux groupes de distribution possèdent leur enseigne de hard discount : Carrefour avec Ed, Intermarché avec Netto, Casino avec Leader Price...et ont de l'ambition pour ces enseignes, qui tirent la croissance de leur groupe. Enfin, nous parlerons le 16 juillet du Mutant, l'enseigne des Coopératives de Normandie Picardie, qui vient de signer un accord d'associé-coopérateur avec Système U.

Exemple récent : le PDG de Casino, Jean-Charles Naouri a annoncé dans les 5 ans le doublement de son parc. 487 magasins actuellement, 1000 à horizon 2013.
Netto annonce un plan d'ouverture encore plus ambitieux : de 420 magasins à 800 dans...3 ans !

Ed, qui dispose déjà de 895 points de vente et devrait à son rythme de croisière actuel dépasser les 1000 fin 2009 !

 
3/ A l'instar des hypermarchés, les formats se multiplient et vont assurer aussi de la croissance.

Plus les magasins grandissent, plus leur offre est étendue et plus on s'éloigne du concept d'origine, plus la nécessité de retrouver des formats différents est forte.
Ainsi de nouvelles enseignes naissent et se développent :
Leader Price avec Leader Express
Le Mutant Express
Leclerc Express.

La LME va favoriser prioritairement les agrandissements...moins coûteux que les ouvertures et donc entre les magasins agrandis et les magasins "ancienne loi" à 299 m2, des différences de formats vont cohabiter au sein des parcs.

4/ Les magasins discount d'aujourd'hui et de demain sont de plus en plus des magasins de proximité.

S'il y aura avec la LME beaucoup d'ouvertures, on assistera aussi à beaucoup d'agrandissements, plus rapides et moins coûteux.

5/ De nouvelles zones commerciales discount se créent

Preuve que le concept intéresse de plus en plus, Chauvigny dans la Vienne crée à la fin du mois d'aôut une zone commerciale avec 5 magasins discount avec les leaders Lidl et La Halle aux Chaussures.

En fait, l'histoire du commerce est un éternel recommencement. L'embourgeoisement des acteurs (et le contexte législatif Lois Raffarin et Galland) a favorisé l'extension du hard discount. Bientôt, si l'économie ne montre pas plus de dynamisme, les soldeurs alimentaires ( Bravo les Bonnes affaires, Hyperprimeurs) qui profiteront aussi de la LME pour ouvrir massivement...seront certainement les nouveaux discounters de demain 

Publié dans Secteur distribution

Partager cet article

Repost 0