Rétrovisions 2010-2011 : 6 priorités pour 2011 ? (2)

Publié le par Frank Rosenthal

Tout d'abord excellente année 2011 à tous...et pour tous les acteurs du commerce.

Comme chaque année Rétrovisions revient sur les éléments à retenir pour l'année écoulée et propose quelques convictions pour l'année à venir.

Pour consulter Rétrovisions d"il y a un an  Le zoom de l'année 2009 (1)

ou encore  Le zoom de l'année 2010 (2)

Pour consulter Retrovisions version 2010, il faut remonter à quelques jours :  Rétrovisions 2010-2011 (1) Que retenir de 2010 ?

Alors quoi de neuf pour 2011 ?

1/ Les prix et l'image prix...une condition nécessaire de succès.

Toujours prépondérants et les enseignes qui sauront garder le cap...feront toujours la différence. 

L'enseignement pour 2011 : capitaliser sur ce qu'il y a de meilleur.

veloute-de-legumes-Leclerc.JPG

2/ Le local va être omniprésent...partout

Plus les préoccupations économiques et environnementales vont progresser, plus la dimension locale va prendre d'importance.

La proximité sait assez bien capitaliser sur cette tendance.

le marketing des produits régionaux sera clé pour les enseignes, surtout  dans l'alimentaire.

La démarche suivie notamment par Système U me semble ingénieuse.

Un chiffre : selon un saondage réalisé par Kelkoo pour yougov sur la période de Noël, ils sont 64% à prévoir de faire attention à acheter des produits fabriqués en France pour leurs achats de Noël.

Un argument qui rentre au coeur des campagnes des distributeurs : Carrefour en fait un axe, Leclerc a communiqué sur les alliances locales et Biocoop a rappelé que cela fait 25 ans que l'enseigne travaille en direct avec les producteurs locaux.

 

3/ la relation client va devenir prioritaire pour les enseignes...et pour leurs clients

C'est en effet un des sujets les plus importants, un des sujets sur lesquels il y a le plus de retard et un des sujets qui permet le mieux de faire la différence. Alors, ceux qui ont sur anticiper depuis de longues années, ont de beaux jours devant eux, comme Leroy Merlin par exemple. Il est impressionnant de voir comment les banques évoluent ces derniers temps, j'ai parlé ici de Foncier Home et de l'agence concept store de BNP Paribas 2, Opéra.

Une des dernières campagnes de la Caisse d'Epargne est assez révélatrice du changement de discours :

Pub-Caisse-Epargne.jpg

4/ Les nouvelles technologies vont devenir omniprésentes

Je pense notamment aux smartphones qui vont voir les Français comparer les prix directement en magasins avec les autres commerces...N'oublions pas que les Français sont ceux qui fréquentent le plus les comparateurs de prix en Europe.

 

5/  La maitrise du cross canal va être un argument de préférence

Plus que d'empiler les canaux, il faudra faire la différence dans leurs croisements tout au long du même processus d'achat, une vraie difficulté reconnaître le client quelque soit le canal utilisé et le moment où il l'utilise, je suis frappé de devoir dès que je change de canal devoir remplir des formulaires en ligne pour m'identifier comme si j'étais un nouveau client. Nouveau client sur un canal ne veut pas dire nouveau client. Un immense champ de progression pour les enseignes.

 

6/ Il faudra tenir compte des réseaux sociaux

Déjà 46% de Français connectés tous les jours, les membres de Facebook qui consacrent 35 minutes par jour, Facebook qui représente en novembre dernier 25% des pages vues en novembre. Des arguments que les enseignes devront prendre en compte.

Ci-dessous la page d'Intermarché qui est l'enseigne qui compte le plus de fans :

Fcaebook-vive-les-bebes.JPG

 

Publié dans Retrovisions

Commenter cet article

Florian GRILL / CoSpirit MediaTrack 04/01/2011 10:57


analyse très juste comme souvent! le local me semble aussi essentiel pour la communication des enseignes à réseau (l'article parle surtout des fournisseurs locaux). Les enseignes ont de vrais
gisements à exploiter en travaillant mieux leur communication de chalandise.


Frank Rosenthal 04/01/2011 12:45



Bonjour, je suis d'accord avec votre remarque, d'autant plus que plus que jamais un client est attaché avant tout à son magasin plus qu'à l'enseigne elle-même.


Au plaisir de se rencontrer pour échanger. Meilleurs voeux. Frank