Retail Vision n°4 : Pierre Denis, Le Site Marketing

Publié le par Frank Rosenthal

 

Blog Retail-distribution:

1000 articles...

n° 1008

 

Aujourd’hui quatrième rendez-vous de ce questionnaire Retail Vision avec Pierre Denis. Je suis très heureux que Pierre avec lequel nous avons souvent des échanges passionnés puisse aussi répondre aux questions du questionnaire. Des réponses qui sont d’actualité avec le nouveau positionnement du Site Marketing que Pierre commente dans le questionnaire. Enfin, je rappelle aux lecteurs de ce blog la rubrique mensuelle « le zoom du mois » qui a déjà donné lieu à une vingtaine d’articles et qui est développé en collaboration avec Le Site Marketing. C’est parti pour les réponses de Pierre.

 

PothoPDenis_LeSiteMarketing.jpg

1/ pouvez-vous présenter ?

Le Site Marketing fêtera ses 10 ans en 2011. Nous répondons à deux questions  pour nos clients : Comment faire déplacer les clients en magasin ?  Comment les faire choisir en magasin ? Pour cela nous sommes data provider de données de prospectus, mail, email, relevé terrain, pub et accompagnons nos clients par des études (desk research ou shopper) et du conseil.

Nous avons synthétisé cela par notre nouvelle accroche Le Site Marketing « la Performance du Comeandbuy »

2/ Que pensez-vous de l’évolution actuelle du commerce ?

On parle souvent du commerce sous son angle technique, de l’évolution des technologies, du online etc. … la réalité me semble plus humaine que cela dans la réussite des années à venir. Les enseignes qui formeront leurs équipes, les garderont, leur donneront envie de marcher avec elles gagneront. D

Néanmoins, l’évolution est certainement dans la plus grande imbrication du On et du Off line … et les recettes sont encore à inventer aujourd’hui …

Chaque jour on voit des signes de cette imbrication. Le « drive » est une des solutions pour rendre enfin possible l’usage du web pour des achats alimentaires et ses courses quotidiennes à un prix compétitif et sur une grande part du territoire. Quand Auchan lance Chrono Village, il fait venir des clients du on line et … leur propose une gamme de produits fraicheur à acheter sur place.

3/ A quoi ressemblera le magasin de demain à l’horizon 2012-2015 ?

On peut penser que les évolutions vont aller vers une différentiation croissante entre les généralistes alimentaires et les enseignes spécialistes. L’offre va se différentier avec des choix drastiques des généralistes pour continuer à être crédible sur leur cœur d’activité.

Le paradoxe que les enseignes vont devoir gérer, est que le consommateur devient de plus en plus autonome dans la préparation de ses choix de courses et de ses produits via internet mais de plus en plus demandeur de services et d’adéquation fine à ses besoins quand il ira en magasin. En d’autres termes, le tiraillement que les enseignes connaissent avec la gestion du marketing relationnel (du ciblage vs des « gènes » très mass consumer) va se renforcer à tous les niveaux.

 Le magasin de demain sera à la fois de plus en plus fonctionnel (les drive vont se développer = le non magasin) et source de plaisir dans les courses (quand je le veux). Il sera de plus en plus interconnecté avec le web et la réflexion devra porter sur ce qui doit rester le cœur du commerce réel et ce que le web va prendre en main… encore une fois l’humain devrait faire la différence.

L’image prix et le prix resteront essentiels car … nous ne voyons pas en Europe le bout de la crise poindre. Il y aura toujours de promotions et des prospectus !

Le magasin de demain sera aussi ce que les marges permettront de payer. Le rapport de force industrie commerce ne va pas se modifier. Si les marges des distributeurs ont baissé récemment, leur politique commerciale devrait palier de nouvelles baisses dans les années à venir.

4/ Parlez-nous d’une entreprise/enseigne de distribution et dites nous en quoi elle est inspirante et mérite d’être suivi ?

Leroy Merlin, ma première expérience professionnelle,  reste une enseigne qui conjugue des savoirs faires évidents et multiples de gestion efficace de l’espace magasin, formation et qualification des vendeurs, accueil et attention aux clients ; elle semble maitriser les courbes d’apprentissage et sait transmettre les savoir-faire que demandent la maitrise  de rayons  aussi variés et complexes.

Elle mérite d’être suivie par le travail dans son ensemble, le souci du détail venant conforter son image global.

5/ Parlez nous de votre magasin préféré ?

Le magasin est une chaine de magasin … Ikea. Ma préférence s’explique par la manière unique dont l’enseigne réussit à se positionner, dont tous les détails sont travaillés pour servir l’image globale et le concept du magasin. De loin en loin, quand vous repassez dans ces rayons, vous découvrez une somme d’amélioration dans le service, la présentation, l’attention aux clients, la gestion des flux, l’explication des produits etc. …  Aucune dispersion mais au contraire une capacité à donner des réponses à vos besoins, dans le temps imparti et dans un budget toujours présenté comme raisonnable.

6/ Parlez-nous du magasin le plus étonnant que vous ayez jamais vu ?

Les derniers magasins très étonnants que j’ai vus sont l’un réel, l’autre virtuel. Uniqlo au japon à Harajuku réinventait complètement la présentation de l’habillement avec des habits dans des capsules et surtout une vraie intégration d’internet par la commande possible de tee shirt sur mesure depuis le magasin.

Le deuxième magasin étonnant est virtuel, un tout petit site qui dans le monde alimentaire a trouvé une vraie différentiation, il s’appelle sibo sibon , http://www.sibo-sibon.com/; Plaisir des yeux et plaisir du goût.

7/ Quelle est votre actualité du moment et comment les lecteurs de ce blog peuvent-ils vous suivre (site, blog, article, livres…) ?

Le Site Marketing poursuit son développement en apportant un regard particulier sur la performance du « comeandbuy ». Au programme, notre présence au salon des études le 3 et 4 Novembre,  l’IFM fin Novembre, une étude approfondie sur l’univers publi-promotionnel du Brun du Blanc et du Gris, des études sur l’efficacité des prospectus, des nouvelles méthodologies pour mesurer l’impact croisée des actions de communication et terrain 

Rendez-vous lundi  avec l'architecte, créateur de concepts, Christophe Protat

Publié dans Retail Vision

Commenter cet article