Retail Vision n°14 : Corinne Azoulai, correspondante de LSA à New York

Publié le par Frank Rosenthal

Vous pouvez consulter les 13 numéros précédents de Retail Vision et son questionnaire formaté en cliquant dans les catégories sur "Retail Vision".

14ème édition pour le questionnaire "Retail Vision" avec aujourd'hui le plaisir d'accueillir Corinne Azoulai qui est journaliste et correspondante de LSA a aussi écrit un guide très intéressant sur les profils new yorkais. sa vision du commerce américain est donc intéressante et je vous laisse maintenant découvrir ses réponses.

 

1/ pouvez-vous présenter ?

 

Je réside aux Etats-Unis, New York depuis maintenant une dizaine d’années, je suis correspondante pour LSA, tout en participant à des missions d’études sur le marche américain et des conférences.

 

2/ Que pensez-vous de l’évolution actuelle du commerce ?

 

Si la crise est loin d’être finie, le marché américain a montré une forte capacité d’adaptation et de réajustement en général.  Plusieurs initiatives caractérisent ces trois dernières années.

D’abord une volonté de plus en plus de corréler a la demande  des clients  avec une analyse locale de leurs besoins.
Le système de veille mis en place par Macy’s grâce à une meilleure remontée d‘informations et e-informations qui commence par une plus grande implication des sales personnes et de l’équipe commerciale, le tout associé à une réorganisation du système informatique commence à porter ses fruits.

Le développement du recours aux réseaux sociaux pousse aussi à aller dans ce sens, l’aspect communautaire et friendly oblige,

Enfin,  le cross-canal,  magasin, web et mobile est véritablement en marche .

On assiste parallèlement à  l’émergence d’une économie à deux vitesses :

Les  enseignes qui ciblent une clientèle riche tirent très bien leur épingle du jeu. Celles qui avaient fait de la middle class une rampe de développement doivent à nouveau trouver des axes de rebonds comme Kohl’s. Walmart est un cas à part, la middle class ne lui répond plus et les classes plus modestes se serrent un peu plus la ceinture.

 

3/ A quoi ressemblera le magasin de demain à horizon 2012-2015 ?

 

Le magasin de demain sera le reflet du cross-canal avec un service au plus près des attentes du consommateur.
La notion de proximité est un axe de ralliement majeur tant d’un point de vue géographique avec l’essor des petits formats que d’un point de vue marketing avec le recours croissant aux réseaux sociaux. On a souvent parlé de  l’importance de la notion de lien entre le consommateur, la marque et/ou l’enseigne. Cette approche est plus que jamais d’actualité. Car elle va être le rouage de l’avantage concurrentiel. Les  enseignes vont ralentir leur développement physique. C’est la qualité de l’enchevêtrement entre le web, le magasin et le client qui va être la force de l’enseigne de demain auquel il ne faut pas oublier la notion d’empathie qui est très forte aux Etats-Unis et qui, elle sera véhiculée par un recours croissant aux réseaux sociaux.

 

4/ Parlez-nous d’une entreprise/enseigne de distribution et dites nous en quoi elle est inspirante et mérite d’être suivi ?

 

L’enseigne sans doute la plus fascinante est pour moi Apple, car elle a mis en place les règles de la connivence marketing avec le consommateur : un fondateur de génie, des produits innovants, esthétiques, utiles et ludiques et surtout une belle histoire à raconter.  Amazon est l’autre plateforme de commerce la plus féroce pour aussi les mêmes raisons et d’autres encore.  

  

5/ Parlez-nous de votre magasin préféré ?

 

Je n’en ai pas en particulier. Ce que j’aime ici c’est le fait que le magasin est lieu d’échanges  et non pas seulement un lieu de passage destiné à vendre et à acheter. Le  lieu de vente est un lieu de socialisation, où l’individu peut se mettre en scène en quelque sorte. C’est un phénomène culturel et atavique avant tout. 

 

6/ Parlez-nous du magasin le plus étonnant que vous ayez jamais vu ?

C’est sans doute Forever 21, celui de Times Square où tous les ressorts de la distribution américaine sont réunis : l’abondance, le choix, les prix, les promotions, l’ambiance festive  et fashion, l’immensité et aussi la réussite du cross canal : de nombreux articles portés par les mannequins ne sont pas vendus en boutique mais uniquement sur le web.

 Retail-distribution-retail-vision.JPG

7/ Qu’est-ce qui va le plus modifier le commerce dans les années à venir ?

 

La téléphonie mobile et la notion de communauté. Les enseignes gagnantes seront celles qui sauront faire raisonner communauté et empathie, le point de vente devenant le point de convergence d’un intérêt commun entre personnes différentes et non plus seulement un lieu de vente. Le mobile sera un des socles d’une nouvelle forme de traçabilité du consommateur, décelant et anticipant ses intentions d’achat. 

8/ Quelle est votre actualité du moment et comment les lecteurs de ce blog peuvent-ils vous suivre (site, blog, article, livres…) ?

Je viens  d’écrire un guide sur la ville de New York  qui a pour titre So ! New York, avec une approche communautaire. Le guide est d’ailleurs sous-titré, une ville, des tribus. Les éditions La Géante m’ont demandée en effet d’identifier six tribus de new yorkais  d’en définir les profils et d’indiquer en conséquence les magasins, enseignes, lieux de culture et de loisirs et restaurants correspondant à chacune d’entre elles.   Cette approche éditoriale et sociologique plait beaucoup car c’est aussi un guide bi-media téléchargeable sur iPhone. 

Publié dans Retail Vision

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Journal d enfant.... 22/09/2011 08:55


Coucou..

Espère que tu vas bien étant tranquille en repos je viens flâner et bien évidement je ne pouvais ne pas venir rattraper le temsp perdu et voir tes articles toujours trés sympa..

Lorent