Retail Vision n°12 : Flavien Neuvy, Observatoire Cetelem

Publié le par Frank Rosenthal

 

Vous pouvez consulter les 11 numéros précédents de Retail Vision et son questionnaire formaté en cliquant dans les catégories sur "Retail Vision".

Douzième édition pour le questionnaire "Retail Vision" avec aujourd'hui le plaisir d'accueillir Flavien Neuvy qui est un observateur attentif de la société, de la consommation et de ses évolutions puisqu"il dirige l'Observatoire Cetelem. Quand j'ai rencontré Flavien, récemment on a passé près de 3 heures à décortiquer l'Observatoire Cetelem et ses nombreux enseignements et faire un peu de prospective. Flavien est incontestablement un passionné et ses avis méritent d'être écoutés.  . Place maintenant au questionnaire formaté "Retail-Vision" de Flavien Neuvy.

Avril-2011-5849.jpg


1/ pouvez-vous présenter ?

 

Je travaille chez Cetelem depuis 17 ans. Pendant 13 ans, j’ai occupé différentes fonctions opérationnelles qui m’ont permis de découvrir l’ensemble des métiers de l’entreprise. Je me suis occupé durant cette période de crédit sur le lieu de vente en tant que directeur d’agence ce qui m’a permis de bien connaître le monde du commerce. Depuis 4 ans je dirige L’Observatoire Cetelem qui étudie le comportement des consommateurs en France et en Europe depuis plus de 25 ans.

2/ Que pensez-vous de l’évolution actuelle du commerce ?

Internet révolutionne la donne et nous n’en sommes qu’au début ! En réalité, la montée en puissance de l’outil Internet a redonné des atouts aux consommateurs face aux vendeurs qui n’ont plus les mêmes clients en face d’eux. Grâce au Net, les consommateurs sont devenus de véritables experts techniques : ils discutent avec d’autres consommateurs, vont sur les réseaux sociaux, comparent les prix avec une multitude d’enseignes…En clair, le consommateur d’aujourd’hui est beaucoup plus exigeant, beaucoup plus compétent, beaucoup plus difficile à fidéliser et dont les comportements sont de plus en plus difficiles à anticiper. Un sacré challenge pour le monde du commerce qui, jusqu’ici, a toujours réussi à s’adapter. Je pense que ce sera également le cas demain..

3/ A quoi ressemblera le magasin de demain à horizon 2012-2015 ?

 

Le magasin de demain sera connecté. Internet va entrer en force dans les points de vente physiques. Le virtuel au service du réel. Le magasin de demain laissera également une grande place au « tryvertising » : pouvoir tester les produits de façon ludique avant de les acheter. Le consommateur d’aujourd’hui hésite beaucoup et lui donner la possibilité de tester les produits avant de les acheter est une façon de le rassurer.

4/ Parlez-nous d’une entreprise/enseigne de distribution et dites nous en quoi elle est inspirante et mérite d’être suivi ?

 

MDA. Cette entreprise lyonnaise a un solide modèle économique. Des petits magasins dédiés au départ  à la vente de produits électroménagers avec défaut d’aspect (MDA) qui ont opéré une diversification progressive vers le neuf, puis vers un élargissement de la gamme (climatisation, poêles, image). La croissance de l’entreprise est remarquable avec plus de 90 points de vente en France. Très centrée dans la région Rhône-Alpes au début, l’enseigne s’étend petit à petit sur l’ensemble du territoire. Un modèle de croissance régulière, basée sur un concept de distribution simple et efficace. Un très beau succès.  

5/ Parlez-nous de votre magasin préféré ?

 

Les librairies en général. J’aime aller dans une librairie, c’est un vrai moment de détente mais qui me fait regretter à chaque fois le peu de temps dont je dispose pour me consacrer à la lecture. 

 

6/ Parlez-nous du magasin le plus étonnant que vous ayez jamais vu ?

J’ai habité longtemps en Afrique et au Burkina Faso j’ai eu l’occasion de découvrir les magasins administrés. C’étaient des supermarchés de taille moyenne gérés directement par l’Etat. Ces magasins étaient très tristes, pas animés, ne donnant pas envie d’acheter. L’inverse du commerce en quelque sorte. 

 

7/ Qu’est-ce qui va le plus modifier le commerce dans les années à venir ?

 

La démographie, la sociologie et l’évolution du pouvoir d’achat des Français. Nous allons assister à un vieillissement de la population française avec des conséquences fortes sur le commerce alimentaire par exemple (les emplacements de centre-ville deviennent stratégiques dans cette optique). Notre société est de plus en plus mono-ménage. Cette évolution sociologique majeure qui réduit la taille des foyers a également des impacts énormes sur le commerce. Et enfin, l’évolution du pouvoir d’achat qui va rester durablement une préoccupation pour des Français contraints de procéder à de multiples arbitrages.

8/ Quelle est votre actualité du moment et comment les lecteurs de ce blog peuvent-ils vous suivre (site, blog, article, livres…) ?

Nous venons de publier L’observatoire Cetelem de la Consommation 2011 intitulé « Consommateurs-vendeurs, un couple au bord de la rupture ? ». Nous allons bientôt diffuser une étude consacrée au marché de l’habitat et en fin d’année nous présenterons les résultats de notre grande étude européenne de L’Observatoire Cetelem de l’Automobile. Toutes nos études sont disponibles sur le site de l'Observatoire Cetelem


Publié dans Retail Vision

Commenter cet article