Que penser des ventes privées sur l'alimentaire ?

Publié le par Frank Rosenthal

Dimanche dernier, le leader Vente Privée a réalisé une vente consacrée à M&M's.

M-M-s.JPG

Quels types de produits en vente ?

Plutôt des lots ou des gros conditionnements certes difficiles à trouver.

M-M-s-2.JPG

M-M-s-3.JPG

Mais, au final si on ajoute les frais de ports (certes limités à 4 €), on voit rapidement qu'on peut payer plus cher que la valeur sur le lot de 2 pochons ou encore réaliser des économies minimes de 1 à 3 euros, le canal événementiel de vente Privée qui fait parler de la marque est-il suffisant pour que l'opération soit rentable ?

D'autres marques alimentaires (hors luxe habituellement présentes sur Vente Privée) vont-elles suivre pour doper leurs volumes ?

Publié dans Internet et e-commerce

Commenter cet article

mariomario 06/04/2011 12:26


Venteprivéé a une image très positive en effet (avec le système de bande annonce très soignée, le créateur est un passionné d'art contemporain, ça se ressent dans les bannière etc.). Du coup, au
delà de l'économie (parfois minime), le consommateur aime l'expérience du site. Du côté des marques, le miracle opère aussi, le déstockage (à la base pas très positif pour le branding : des stocks
d'invendu) devient hype !
Pour l'alimentaire, c'est comme vous le dites beaucoup + rare, mais vous en avez dans certains clones de ventes privées : genre surinvitation.com qui a déstocké des haribo par exemple !