La météo et son impact sur les ventes

Publié le par Frank Rosenthal

Pour faire suite à l'artcile de cette semaine sur Quand Ikea propose de prendre des couleurs un commentaire intéressant que je publie en tribune libre :

"Jouer avec la météo c'est mieux que la subir, surtout en ce moment. Climpact ("impact sur le climat") a publié avec IRI une analyse quantifiée sur l'impact des variations climatiques sur notre consommation. Les Echos ont aussi publié" un article intitulé "comment améliorer la prévision des ventes grâce à la météo" (article du 20 janvier). Ce sujet touche toutes les activités saisonnières et il est possible de transformer l'information qualitative météo en une gestion de risques opérationnelle pour les entreprises (pour la supply chain, le marketing et la finance).

Merci à Nathalie Bouillé de Climpact pour ce commentaire.

Les Echos font donc remarquer qu'un seul degré supplémentaire en été se traduit par + 5% sur les ventes de bières et -3% sur les ventes de chocolat.

impact-du-climat-sur-les-ventes.jpg
Rendez-vous demain pour le 18è numéro de notre série
"9 découvertes à..." consacrée à Zurich.

Publié dans Tribune Libre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Amaury BEAUTRU 24/02/2010 16:13


Selon l'association Metnext et Nielsen, 30% des produits vendus en GMS serait météo-sensibles. Il s'associe pour remettre avec une semaine d'avance les indices de ventes d'une douzaine de produits
en fonction de la météo. Parmi ces 12 catégories, les potages, BRSA ... Dans mon domaine par exemple, la raclette est très sensible à la météo.
LSA accorde une page dans son numéro 2124 du 18 février.