Faut-il des baisses de prix pour travailler son image-prix ? (2)

Publié le par Frank Rosenthal

Suite de notre réflexion avec les inconvénients :

-Ce type d'actions joue forcément sur les marges. La baisse de marges ne sert que si elle est compensée par une hausse de volumes, un pari hasardeux.

- La hausse des volumes dépend aussi de l'elasticité des prix sur les produits sélectionnés.

-C'est un aveu de faiblesse. On se remet dans la course parce qu'on était plus cher ou trop cher. Ce type d'action n'est jamais (ou très rarement) pratiqué par les leaders en image-prix.

-C'est un jeu à hauts risques car la concurrence peut suivre et cela peut enclencher une guerre des prix

-C'est sans doute l'idée la plus évidente pour travailler son image-prix. je suis perçu comme étant trop cher donc je baisse mes prix. Mais qui dit que la perception s'améliorera pour autant. Evident, mais souvent trop simple ou trop simpliste comme moyen.

-C'est incotestablement un manque de créativité commerciale.

Là aussi, comme hier, vous pouvez discuter, compléter la liste ou la commenter dans la rubrique "commentaires"

Publié dans Grandes Questions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article