500 prix bas de Carrefour : que faut-il en penser ?

Publié le par Frank Rosenthal

Retail-distribution-17.jpg

Tout d'abord, il faut saluer le fait qu'après une année 2011 où le prix n'a pas été la priorité absolue, Carrefour (sous la pression de ses clients qui se traduit par une baisse de parts de marché) remet l'accent sur les prix.

Cela se traduit d'ailleurs par une nouvelle signature (les prix bas, la confiance en plus) qui traduit bien la problémtique principale de l'image-prix qui est de plus en plus un capital confiance des clients envers les prix pratiqués par l'enseigne.

En revanche, l'engagement avec le rembousement de la différence X2 me paraît faible. D'abord, parce que c'est une mécanique vue et revue et aussi parce que cela ne donne pas le sentiment que le prix soit réellement garanti le plus bas. Enfin, dans les modalités, il faut achter (hors promo) des produits fond de rayon dans un autre magasin et constater que le prix est plus cher chez Carrefour, est-ce motivant si je trouve Nutella 8 centimes d'euros moins cher dans un autre magasin, de ramener ma preuve d'achat et de bénéficier de 16 centimes d'euros ?

Il faudra sans doute pour inverser la tendance en image-prix être plus imaginatif.

Publié dans Décryptage Image-prix

Commenter cet article

Marc Ouedraogo 15/02/2012 10:36

Effectivement, la perception de la valeur ajoutée de cette mécanique est elle probante pour le consommateur ? Je ne pense pas, donc sans intérêt !