Carrefour 50 ans, premier regard sur l'offre (2)

Publié le par Frank Rosenthal

Suite de notre série anniversaire commencée hier La thématique anniversaire est-elle incontournable (1)



Carrefour fête ses 50 ans avec un dispositif média/hors média impressionnant.
Interrogé dans LSA du 24 septembre je disais "On attend toujours beaucoup du groupe leader. Surtout quand son patron Lars Olofsson, clame vouloir lui redonner son quart d'heure d'avance. Carrefour qui innovait il y a encore une dizaine d'années, donne plutôt l'impression de faire comme chaque année, avec en octobre, une grosse opération commerciale."

Revenons 11 ans en arrière au moment des 35 ans, un mystère décortiqué et expliqué par Olivier Dauvers sur son site "le web grande conso" http://www.olivierdauvers.fr/2009/09/26/carrefour-46-49-ou-50-ans/

En 1998, Carrefour innove par la mécanique de la pénurie "Jusqu'à quelle heure y en aura t-il ?" par le dispositif avec beaucoup de presse quotidienne, par une théâtralisation très forte dans les magasins, mais aussi et surtout par une offre vraiment révolutionnaire.

Pour ses 50 ans, on ne retrouve pas la même veine créative.
dans les offres, une spectaculaire offre de bon d'achat a marqué le démarrage, un ours en peluche de 1 mètre de haut pour 10 € aussi.



On trouve même des offres inférieures à celles de la concurrence et on sait que les consommateurs comparent de plus en plus. LSA a parlé du téléviseur Samsung à 399 € qui côute 20 € de plus que chez Surcouf, Pixmania ou Rue du Commerce ou encore l'ordinateur portable Samsung à 499 € (pourtant un des produits du lancement) qui est au même prix chez Darty.


Voici un autre exemple sur l'offre. Les 10 DVD à 50 € sont pourtant annoncés fortement en presse magazine :

Voici dans le même temps l'offre chez Virgin et à la FNAC :




La FNAC donne un choix plus large 800 DVD contre 120 pour Carrefour, Virgin offre en plus un téléchargement de film.

Les consommateurs auront-ils été séduits par les 50 ans, Réponse dans les prochaines parts de marché !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Vladimir Vodarevski 15/10/2009 22:57


Exemple vu à mon Carrefour market: cookies Carrefour discount plus chers que les cookies de l'ancienne marque premier prix, encore en rayon. Carrefour est plus cher.
D'autre part, j'ai répondu à un sondage en ligne pour Carrefour. Il y était demandé notamment si tel nom de produit avait une allure de haut de gamme, si telle déco de la façade du magasin faisait
penser à du haut de gamme. J'avais l'impression que Carrefour voulait se lancer dans le haut de gamme!
Quelle est vraiment la stratégie du groupe? Les prix, ou les marges? De même, les nouveaux concepts de magasins de proximité ne sont pas des DIA.
Carrefour regarde peut-être du côté de Monoprix, finalement.