Faut-il jouer la transparence et revendiquer l'origine des produits ?

Publié le par Frank Rosenthal

Deuxième question de la nouvelle rubrique de ce blog "grandes questions"

Apple a été malgré lui (pour une fois) au coeur de l'actualité cet été. Les incidents survenus sur son i phone ont été relayés par les médias et internautes. France 5 a même consacré le 19 août une émission de son magazine "C dans l'air" sur le thème : "Les portables peuvent-ils exploser ?"



Dans cette émission, la mère d'un jeune ayant subi cet incident révèle que le service client d'Apple, contacté, a répondu que ce n'était pas possible et de fait la marque est restée très silencieuse.
La marque à la pomme, interrogée par la commission de Bruxelles, a répondu qu'il s'agissait d'incident isolés.

La marque face à cette communication de crise n'a pas voulu (ou su) jouer la transparence. Cela aurait été de  révéler l'origine de ses composants, mais cela risquait de brouiller l'image et de briser le mythe.
Résultat non atteint, puisque sur Google quand on tape incident i phone, on obtient déjà près de 3 millions de résultats.

Alors faut-il jouer la transparence et revendiquer l'origine des produits ?

Habitat dans son dernier catalogue a choisi d'assumer positivement et fièrement.



Que dit l'enseigne ?

Dans un édito intitulé "Notre expertise du design" (Apple aurait pu signer la même chose"), Habitat déclare "Tous nos produits sont conçus et fabriqués par Habitat, ce qui signifie que nous contrôlons tous les aspects de la réalisation de nos concepts, tant au niveau créatif que technique. Nous nous inspirons de notre patrimoine unique tout en conservant une vision différente et contemporaine. C'est pour cela que nous sommes fiers d'apposer notre nom sur nos produits."

Faut-il jouer la transparence ? Revendiquer l'origine des produits (au delà des obligations légales) ?

Quel est votre avis ?

Publié dans Grandes Questions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article