Le prix de l'essence et son incidence sur la consommation (1)

Publié le par Frank Rosenthal

Selon Le Parisien du 13 février, les ventes de carburants se sont effondrées en janvier de 6,1% par rapport au même mois de 2008. Une chute qui touche aussi bien le super sans plomb (-9,1%) que le gazole (-5,1%).

Ces chiffres viennent confirmer ceux de 2008 puisque la consommation avait accusé une baisse historique de 2,8%.

L'accélération est encore plus forte en janvier alors que le prix des carburants a sensiblement baissé et même si dans les chiffres officiels la baisse du trafic des poids lourds a une incidence, cela montre tout de même qu'indépendamment du prix, les comportements des consommateurs/automobilistes ont changé durablement.

On a aussi tellement entendu que l'essence était chère et  que même si les prix ont baissé très vite, la perception prix reste élevée. Ce qui montre une fois de plus que prix et image-prix ne sont pas forcément corrélés.

Publié dans Value for Money

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article