Le petit commerce en voie de disparition ?

Publié le par Frank Rosenthal

Récemment, nous avons analysé le parc des enseignes  Le parc des enseignes alimentaires en France décortiqué et vu que le parc des enseignes GSA et GSS allait encore se renforcer Le paysage commercial va bouger !

Si la proximité domine, l'Insee a néanmoins indiqué qu'en 2002 une commune sur deux, soit plus de 18 000 communes ne disposaient pas de magasin alimentaire de proximité.

Le petit commerce représentait 60% de l'emploi dans le commerce de détail au milieu des années 60, 30 ans après, selon l'Insee, il ne représente plus que 25%.



Pour lutter contre les idées reçues, l'ensemble du petit commerce n'est pas touché de la même façon sur ces 30 dernières années.

Les boulangeries et commerces de presse ou journaux ont bien résisté. Les fleuristes s'étendent et les pharmaciens aussi (c'est dû à la réglementation et aussi au vieillissement de la population et donc aux besoins croissants de pharmacies...de proximité).



Le nombre de boucheries a lui été divisé par 3.
Les petites épiceries ont vu leur nombre divisé par 6

(ce qui explique que les enseignes de proximité dominent en nombre de magasins, car bien souvent elles ont remplacé des magasins alimentaires et se sont développées par franchise).

Autre chute spectaculaire, les stations service passées de 46 000 à 16 000. Au moment où le prix de l'essence continue de battre des records, on pourrait s'interroger sur le retour de stations de proximité. Mais le modèle économique le permet-il ?

Tous les détails sur www.insee.fr

La Loi de Modernisation de l'Economie intègre une mesure (parmi les 30) pour soutenir le petit commerce.
Vous pouvez la consulter sur le lien suivant : http://www.modernisationeconomie.fr/mesures/lme_mesure19.html

Publié dans Secteur distribution

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Carrière Distribution 29/01/2014 12:41

Les petits commerces sont entrain du disparaître peu à peu car non seulement ils ne sont pas compétitifs mais aussi ils possèdent que les produits de première nécessité.
A mon avis, les petits commerces spécialisés (boucherie, boulangerie...) ne disparaîtrons pas car ces petits commerces proposent des produits de qualité et des produits frais.