La réactivité, nouvelle clé de succès du marketing ?

Publié le par Frank Rosenthal

Dans un monde où tout va très vite, le marketing des distributeurs doit s'employer à être plus réactif. Traditionnellement (et ça ne changera pas) les plans de commerce sont travaillés un an à l'avance.

Mais, de plus en plus, il faut de la réactivité. Exemple : le pouvoir d'achat, difficile d'anticiper il y a un an, ce qu'il se passe aujourd'hui.

Carrefour a donc réagi en déclenchant son plan pouvoir d'achat (commenté dans ce blog le 14 avril 2008) et en deuxième semaine, du 21 au 27 avril, la TVA est remboursée toujours sur des produits de base (oeufs, pâtes, sacs poubelle), mais aussi sur des produits plus coûteux et sur du non alimentaire (chaussures et micro-ondes).

Dans le même esprit, faisant suite à la polémique sur l'éventuelle suppression de la carte famille nombreuse de la SNCF, Intermarché et Ecomarché ont décidé d'offrir 10% de réduction supplémentaire aux familles nombreuses sur plus de 500 produits MDD. Ce dispositif s'inscrit dans une démarche ciblée vers les familles avec jeunes mamans et les jeunes enfants de 6-11 ans. Ce qui est intéressant, c'est d'annoncer, en pleine polémique, des mesures réactives.

Plus le marketing des enseignes s'adaptera à l'actualité, mais avec du fond, plus il redeviendra efficace.

Publié dans Marketing client

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Julien Bonnel, Blog Marketing & Technologies 12/05/2008 19:06

Je pense que même si la réactivité n’est pas l’unique clé du succès, les distributeurs qui n’auront pas su adopter réactivité et adaptabilité au marché et à l’actualité dans leur stratégie marketing vont certainement perdre des parts de marché non négligeables face à leurs concurrents, toutefois :
- Pour atteindre la réactivité attendue par le marché et les services marketing : les systèmes d’information (SI) des distributeurs doivent évoluer : centralisation des bases de données et des traitements éclatés, migration des interfaces batch vers des interfaces transactionnelles et Web Services, mise en adéquation des infrastructures hardware et interopérabilité entre les différents composants du SI interne et les systèmes d’information des partenaires.
- Beaucoup d’enseignes ont débuté ces dernières années l’adaptation de leur système d’information avec plus ou moins de succès.
- Les évolutions des technologies de l’information (hardware, réseaux et software) de ces quatre dernières années et la réduction des coûts associés à ces technologies accélèrent la mise en adéquation des systèmes d’information permettant réactivité et adaptabilité au marché.
- Toutes ces évolutions tendent aussi à rendre les systèmes d’informations de nos distributeurs plus réactifs en le simplifiant.