Internet : une nouvelle façon de valoriser le traditionnel "vu à la télé"

Publié le par Frank Rosenthal

Reprise ici dans le blog de la Tribune que j'ai écrite et qui a été publiée par le Journal du Net www.journaldunet.com/expert/communication/   mardi 15 avril 2008.

"Vous n'avez pas fini de jouer avec la mode" c'est la nouvelle signature de La Redoute qui, 8 ans après sa dernière campagne en TV, reprend la parole avec 2 spots, l'un consacré à la mode à porter, le second à la mode à habiter. Le principe des films est très simple, mettre en scène 2 femmes dans chaque film qui s'affrontent pour revêtir tant pour elles-mêmes que pour leur intérieur, le plus de tenues ou de décors possibles pour gagner la bataille de la mode.


Pour un vépéciste qui fait dorénavant 50% de son chiffre d'affaires sur Internet, il est intéressant de voir comment la campagne est déclinée sur son propre site. Une bonne chose : elle est déclinée. Cela paraît une évidence, mais combien d'enseignes communiquent en télévision, sans relayer leur propre campagne ?
Faites un tour sur les sites, vous verrez que ce n'est pas une règle absolue !

Alors, La Redoute pour mieux faire passer son image mode a son site spécifique www.collections-laredoute.fr et sur ce site au delà des présentations vidéos des collections, on retrouve les films à visionner, le making of de la campagne avec l'interview du réalisateur et surtout la possibilité d'arrêter à chaque instant les 2 spots pour obtenir des renseignements sur un article "vu dans le spot" avec son descriptif et la possibilité d'acheter.

La télévision comme média événementiel pour faire passer le message principal de la marque et sa nouvelle signature "vous n'avez pas fini de jouer avec la mode". Internet pour accompagner la campagne, en faire une véritable campagne de communication commerciale.

"Vu à la télé" prend ainsi un nouvel intérêt, une nouvelle modernité et les spots relayés par Internet permettent d'intégrer une multitude de produits. La Redoute ouvre la voie et montre que l'on peut réconcilier image et business, ce que peu de campagnes arrivent à faire.

La condition : bien travailler l'offre, le marketing et le positionnement de la marque et surtout considérer chaque média en complémentarité et en fonction de ce que chacun d'entre eux peut faire de mieux...

Nul doute que d'autres distributeurs vont suivre !

Publié dans Internet et e-commerce

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article