Surenchère dans les anniversaires des enseignes ?

Publié le par Frank Rosenthal

Ce n'est pas ce que dit le sondage Ciao ! Surveys réalisé pour LSA fin février 2008.
46,6% des consommateurs estiment qu'il n y pas surenchère d'anniversaires, seuls 26% trouvent qu'il y en a trop.
58,5% considèrent que la célébration d'un anniversaire est intéressante pour le consommateur.
68% des Français considèrent que les marques et enseignes fêtent plus souvent leurs anniversaires.

Ils ont raison, pour la distribution alimentaire, LSA du 13 mars 2008 indique que Le Site Marketing a recensé 66 prospectus anniversaires en 2007 pour les enseignes alimentaires et 15 pour les spécialistes, soit plus de 81 opérations qui arrivent dans les boites aux lettres. Alors comment se différencier ?

Etudions le cas de 2 enseignes qui communiquent cette semaine...leur anniversaire.

Pour Champion, c'est la totale, résumée par la thématique "un anniversaire hallucinant" des prix, des promos, des cartes anniversaires à collecter en fonction de l'achat de certains produits et qui donnent accès à des dotations totalisant (c'est le claim de la campagne de pub) 3 millions d'euros avec des téléviseurs, des bons d'achat...Surenchère oblige, un collector sur lequel il faut reconstituer le mot Champion pour participer à un super tirage au sort et si ça ne suffit pas les jours hallucinants : chaque jour et c'est hyper traditionnel, un produit, un prix et là on est plus sur les produits frais et marché (pommes de terre, oranges, noix de Saint Jacques), 4 exceptions, le polo sans marque à 6 euros, le micro ondes Bluesky et le (désormais) traditionnel VTT à moins de 100 euros (99,90), une seule marque Sitram avec un autocuiseur.

Hallucinant ? Oui parce que difficile de faire plus complet, mais la simplicité n'est-elle pas un facteur clé de succès de la promotion ?

Publié dans Enseignes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article