Départ en vacances des Français : un nouvel arbitrage budgétaire ?

Publié le par Frank Rosenthal

Autre indicateur du pouvoir d'achat, le taux de départ des Français en vacances. Dans son baromètre annuel, Opodo fait ressortir que ce taux est en recul pour 2007 et pour la cinquième année consécutive.

5 ans
C'est le nombre d'années consécutives du baisse de taux de départ en vacances en France.

C'est bien évidemment une conséquence du pouvoir d'achat en berne, les salaires n'augmentent pas, les prix oui. Pour beaucoup de foyers, les vacances deviennent un arbitrage budgétaire.

Conclusion : 59,7% sont partis en 2007 contre 64% en 2003 !
Et surtout si on regarde les taux de départ en fonction des revenus, ceux qui gagnent entre 1200 et 1900 euros étaient 57% à partir en 2006, ils sont moins de la majorité (49%) en 2007 !

Autre tendance forte sur le tourisme : l'essor de l'achat de voyages en ligne a gagné plus de 6 millions de personnes. 44% des Français préparent aujourd'hui leurs vacances sur Internet, ils n'étaient que 40% en 2006.

Dans le Parisien du 12/3/2008, la directrice générale d'Opodo commente : "On peut légitimement penser que les Français seraient encore moins partis sans Internet qui a joué un rôle d'amortisseur avec son extraordinaire capacité à faciliter la recherche du meilleur prix."
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article