Les médicaments en libre accès vont-ils augmenter le pouvoir d'achat ?

Publié le par Frank Rosenthal

Oui selon le Gouvernement. Les arguments habituels sont listés (plus forte disponibilité, encouragement de la concurrence, développement du libre accès). Non selon la COOPER qui proclame à coups de pages de pub que 62% des Français disent NON au libre accès.

Mais qui est la COOPER ? Pas de présentation dans l'annonce, le manifeste est signé du président de la COOPER. Alors, visite sur le site Internet (qui ne relaye pas l'action publicitaire) et alors qu'on pouvait penser que la défense des pharmaciens était assurée dans le cas présent par une "collective", on apprend que la COOPER est la Coopération Pharmaceutique Française, un laboratoire entièrement dédié au service des pharmaciens et qui entre autres activités, distribue des médicaments bien connus comme Arnican, Oxyboldine ou Vitascorbol.

Revenons à la pub elle-même. On apprend qu'un Français dépense en moyenne 27 euros par an pour les médicaments OTC (over the counter est l'appellation couramment utilisée pour les médicaments sans ordonnance). Une baisse de 10% ferait donc économiser moins de 3 euros par Français et la COOPER fait donc le paralléle suivant : "Ne sacrifions pas le conseil du pharmacien pour 3 euros par an".

Mais il s'agit ici des seuls médicaments OTC et il n'est pas question ni pour les professionnels de la Santé, ni pour les Français de sacrifier le conseil du pharmacien, encore moins pour 3 euros ! La COOPER rappelle, ce dont personne ne doute, que "la Pharmacien est une chance pour la santé."

Autre argument, 62% des Français disent non au libre accès, il s'agit ici d'une Etude Ipsos Santé du 18 janvier 2008 sans citation des précisions habituelles de méthodologie et de taille d'échantillon.

Le pouvoir d'achat ne peut se résumer à une seule mesure. Le débat sur l'accès libre aux médicaments ne peut se résumer à un montant de 3 euros.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article