1999 ème article : 14 clés pour 2014 clé 4 : Dimanche

Publié le par Frank Rosenthal

Cet article est le 1999 ème de ce blog

 

14-cles-pour-2014.JPG

Clé n°4 


Dimanche et ouverture ou fermeture des magasins le dimanche

 

Pourquoi c'est important dans le commerce de 2014 :

C'est important pour plusieurs raisons :

1/ le shopping quoi qu'on en dise et qu'on en pense a lieu 7 jours sur 7 avec le e-commerce.

2/ le e-commerce se mondialise, impossible de ferler les frontières et d'avoir une fermeture totale le dimanche.

3/ on a parler de la clé "fluidité" comment imaginer la fluidité chez Ikea avec une fermeture le dimanche, le samedi serait inaccessible au moins en perception

4/ il faut de la clarté. Comment peut-on imaginer des magasins de bricolage qui ont interdiction d'ouvrir sur une zone alors que leurs concurrents le font ? Le Gouvernement a tranché le 31/12/2013 en faveur d'une autorisation d'ouverture le dimanche, mais jusqu'en juillet 2015 et après ? Comment les enseignes auxquelles on demande de recruter en CDI peuvent-elles s'adapter ?

5/ A condition de préserver le volontariat et de d'offrir de bonnes conditions sociales, c'est un bon moyen de créer (ou maintenir) des emplois. On oublie toujours de dire que le commerce est un des principaux pourvoyeurs d'emplois, encore faut-il le laisser employer ! 

 

Le chiffre à retenir pour cette clé 4 :

Le Gouvernement a tranché sur l'ouverture des magasins de bricolage bien après les Français, selon un sondage CSA publié par Les Echos le 13/10/2013, 80% des Français étaient pour !

Ouverture-bricolage.JPG

L'exemple à suivre : la parole aux salariés des enseignes

Je vais rendre ici hommage aux salariés. On en parle trop peu. Premier exemple : Sephora en raison de l'interdiction d'ouverture nocturne sur les Champs-Elysées, 101 salariés ont assigné les syndicats en faisant valoir que le personnel volontaire pour travailler le soir en échange d'une rémunération majorée allait subir une atteinte immédiate au contrat de travail. Les 101 salariés ont perdu 3 fois devant la justice !

Deuxième exemple, celui des salariés de Castorama et de Leroy Merlin qui se sont alliés pour informer en priorité les clients. Ils ont mis en scène (ici au Castorama La Défense) les incohérences de la législation et ont réalisé ce petit film pédagogique qui montre (même si les choses ont avancé depuis) le décalage entre le législateur et tous els acteurs du commerce : clients, enseignes et collaborateurs des enseignes.

Retail-distribution-dim-1.JPG

Retail-distribution-dim-2.JPG

 

Rendez-vous vendredi pour la clé n°5, demain pour le 2000 ème artcile un rendez-vous spécial

Publié dans Retrovisions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article