Plaidoyer pour le commerce en 2016 : 10 raisons d'y croire !

Publié le par Frank Rosenthal

Meilleurs voeux à tous les lecteurs de ce blog et j'en profite pour vous remercier de votre fidélité. Je suis toujours ravi (et ça arrive souvent), quand certains d'entre vous me disent à la fin de conférences dans lesquelles j'interviens qu'ils sont des lecteurs réguliers de ce blog.

En décembre 2015, le blog a connu une nouvelle poussée de son audience avec quelques 13 000 visiteurs uniques (plus de 400 par jour en moyenne et en intégrant les périodes de fêtes et vacances scolaires). Vous avez été beaucoup à apprécier la série sur Hambourg par exemple.

Espérons que 2016 permettra au commerce dans son ensemble de repartir, de retrouver une vraie croissance. Rien ne sera facile mais soyons optimistes et donnons quelques raisons d'y croire et pour se dire que 2016 s'annonce sous de meilleures auspices, donnons en 10.

1/ La consommation tient et tient bien en France depuis quelques années. Le commerce s'appuie donc sur des bases réelles mais tout peut toujours changer.

2/ Les Français continuent d'aimer le commerce, même si les attentats ont ralenti les achats sur Paris et la région parisienne quelques temps, finalement et heureusement leur impact sur le commerce a été moins fort qu'on pouvait le craindre.

3/ Les Français continuent de fréquenter massivement les magasins, tout en plébiscitant Internet et les nouvelles technologies.

4/ Les enseignes s'adaptent et vont vite. A ceux qui en doutent regardez les chiffres incroyables d'implantation du drive dans l'alimentaire en quelques années. Si vous doutez toujours regardez la vitesse de propagation du click & collect. Si vous doutez encore regardez les chiffres de pénétration de Primark.

5/ Les enseignes renouvellent massivement leur état major et une nouvelle génération arrive au pouvoir, dans l'alimentaire citons Auchan ou Intermarché par exemple en 2015.

6/ Les idées reçues sont balayées les unes après les autres, rien que cela c'est une bonne nouvelle !. Non l'hyper n'est pas mort, je me plais à répéter que c'est l'idée que l'hyper est mort...qui est morte. Non les magasins ne vont pas fermer à cause du e-commerce ! Non le discount alimentaire ne va pas tout écraser sur son passage, certains le disaient en 2008 après la forte inflation des matières premières et les nouvelles réglementations de la LME...Qu'en est-il en 2015 après les pics de chômage ? Nous sommes à un des niveaux les plus faibles d'Europe pour le hard discount alimentaire, surtout si Lidl change officiellement de catégorie auprès des panélistes !
Donc plus que jamais en 2016 pour un commerce positif, balayons les idées reçues !

7/ Le digital est enfin une priorité pour beaucoup d'enseignes. La guerre des canaux (qui avaient lieu dans les différents silos et business units des enseignes) n'a plus de raison d'être. Chacun est convaincu de la complémentarité des canaux. C'est donc sur la mise en musique de cette complémentarité, que va se faire la différence et beaucoup s'y emploient déjà.

8/ Les risques payent pour ceux qui en prennent.
Bravo à ceux qui osent et qui continuent d'oser année après année. Citons-en quelques-uns, la liste n'est pas exhaustive, loin de là : Kiabi qui connait une croissance à 2 chiffres, innove toujours plus et montre sa résistance au phénomène Primark. Vente-Privée qui après avoir cassé tous les codes...ose casser les siens et proposer un rendez-vous quotidien à 19 heures après le désormais célèbre de 7 heures. Carrefour qui continue, persiste et progresse. Relisez les déclarations avant l'arrivée de Georges Plassat et vous mesurerez le chemin parcouru.
Lidl qui change du tout au tout, quel virage ! Et qui rayonne dans les parts de marché et sur facebook (avec plus de 1 120 000 J'aime, plus de 100 000 de plus que Monoprix désormais deuxième !). Qui aurait pu le croire au moment de l'effondrement du discount ? Le tout en pariant sur la communication, quel investissement média ! Et avec un ton simple et direct.

La saga avec "patron on est mal" a symbolisé le changement chez Lidl

La saga avec "patron on est mal" a symbolisé le changement chez Lidl

E.Leclerc qui a su, au fil des ans, continuer à bâtir son image-prix et qui multiplie les preuves à sa déclaration "Chez E.Leclerc, vous savez que vous achetez moins cher." et qui décline astucieusement la thématique dès ce début de janvier en promotion. La communication est bonne quand on y croit et c'est en cela que E.Leclerc est fort.

L'opération promotionnelle de remises immédiates

L'opération promotionnelle de remises immédiates

9/ Nul doute que certains éléments de contexte seront plus favorables en 2016.
L'évolution de la législation en espérant pour ceux qui le veulent quelques ouvertures dominicales !
La baisse de l'Euro face au dollar.
Le prix du pétrole très bas qui redonne du pouvoir d'achat aux Français.
Sans oublier l'effet calendrier.
2016 compte en effet un jour ouvré supplémentaire le lundi 29 février et trois jours fériés qui tombent le dimanche : le 1er et le 8 mai et le prochain Noël qui tombe un dimanche. Pas idéal pour ceux qui travaillent, mais très favorable à l'activité. Selon l'Insee, ce seul effet calendrier devrait se traduire par un gain de PIB de +0,11 (déjà 10% de la croissance de 2015 sur le seul effet calendrier !)

10/ Pour booster le commerce, priorité à la créativité commerciale. C'est une conviction profonde. Un sujet dont on parle le peu (la créativité commerciale) et qui pourtant fait beaucoup pour les enseignes qui misent dessus. Un exemple : l'opération Super Pouvoirs d'achat de E.Leclerc, un pari sur la mécanique promo des remises immédiates, un très bon dispositif de communication et de théâtralisation en magasin...et une progression record sur une seule période en parts de marché. Un autre exemple REI aux Etats-Unis. L'enseigne, spécialiste de l'outdoor a fait le pari de fermer ses magasins le Black Friday pour encourager ses clients à faire des activités outdoor. En communiquant sur toutes les possibilités, un moteur de recherches ville par ville, de multiples partenaires...a fait participer plus d'1,2 million d'américains à ses activités sur une seule journée et avec des retombées énormes. Enfin, de nouveaux modèles voient le jour. Enjoy.com par exemple aux Etats-Unis. Enjoy a été lancé par Ron Johnson, fondateur des Apple Stores et patron viré de JC Penney il y a 3 ans. Enjoy est un site marchand qui fait le pari de vendre des produits technologiques et de les faire livrer par des experts qui prennent rendez-vous avec vous à votre domicile, au travail ou au café et vous explique tout ce qui va faciliter la mise en mains de votre produit. La livraison, les courts d'experts et la hotline sont gratuits ! C'est disponible pour le moment à San Francisco et New York.

Le site marchand Enjoy.com : une des prochaines révolutions du commerce

Le site marchand Enjoy.com : une des prochaines révolutions du commerce

Le commerce plus que jamais, ce sont des modèles révolutionnaires qui se succèdent et qui forcent les enseignes à délivrer toujours une meilleure expérience aux clients !

Le commerce en 2016, c'est dorénavant un quadrinôme : prix, choix, services auquel est venu s'ajouter un quatrième élément avec l'expérience !

Enfin, pour les lecteurs de ce blog, je terminerai par deux points :

1/ Très bientôt en 2016 sortira mon nouveau livre "Booster le commerce" aux Editions Kawa. Vous serez, je le pense surpris, tout comme moi en l'écrivant et en recherchant les exemples les plus significatifs, par les possibilités offertes par la créativité commerciale.

2/ Plus que jamais en 2016, dans un monde qui change et vite, n'ayez pas d'a priori.
Soyez ouverts et regardez autour de vous..;souvent loin de la France.
Au Vietanam par exemple où un chanteur Dam Vinh Hung compte plus de 2,5 millions de fans sur Facebook...Visionnez ses voeux de bonne année "Feliz Novidad", une manière de vous les présenter de nouveau et espérons que le commerce soit aussi ludique en 2016 !

Le tube de Dàm Vinh Hung : Feliz Novidad

Publié dans Analyse

Commenter cet article

Michel Choukroun 04/01/2016 11:50

Bravo pour ces commentaires ! Une belle vision de la force du commerce aujourd'hui et de ses révolutions permanentes que ses détracteurs ou les grands pessimistes ne savent pas lire. Longue vie à retail-distribution !