Il fallait y penser (43) : le conte de Noël du Printemps

Publié le par Frank Rosenthal

VU A PARIS

Le Printemps finit de fêter ses 150 ans. Son édition de Noël se devait donc d'être exceptionnelle. Sur le plan du business, les chiffres seront sans doute très impactés par les conséquences des attentats de Paris du 13 novembre. Sur le plan des idées et de la communication, l'enseigne de grands magasins a fait fort, très fort même !

Comme le dit l'édito de son catalogue, l'idée est la suivante : "S'inspirant d'un conte créé e son honneur en 1911, le Printemps fait revivre sa Fée et réalise le plus beau des rêves à l'occasion de ses 150 ans : faire renaître le Printemps à Noël. Par la magie d'un coup de baguette, la nature engourdie par le froid va se réveiller et avec elle, la saison synonyme de la renaissance et de la profusion ."

Le conte de Noël est mis en scène par le scénographe Philippe Découflé et anime l'ensemble du magasin et le site du Printemps.

La couverture du catalogue

La couverture du catalogue

Le conte de Noël déjà été vu plus de 500 000 fois sur You Tube

Le conte de Noël apparaît sur les écrans du Printemps HaussmannLe conte de Noël apparaît sur les écrans du Printemps Haussmann

Le conte de Noël apparaît sur les écrans du Printemps Haussmann

Les sapins géants sont ornés de roses (l'emblème des 150 ans)

Les sapins géants sont ornés de roses (l'emblème des 150 ans)

Pourquoi fallait-il y penser en 5 raisons ?

1/ Une excellente façon de finir l'année et l'anniversaire des 150 ans en restant cohérent avec tout ce qui a été fait.

2/ Un lien parfait entre catalogue, site et vitrines...Les vitrines sont un média extrêmement important pour les grands magasins pendant cette période.

3/ Un conte qui peut faire rêver...surtout si les températures baissent !

4/ Une thématique très différente du voisin Galeries Lafayette qui a misé sur Star Wars et les robots.

5/ Une communication en parfaite adéquation avec le positionnement luxe du Printemps

 

En partenariat avec LSA 

Publié dans Il fallait y penser

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article