2500 ème article : Spécial Mulhouse : 5 questions à Delphine Drumez et Jonathan Weiss, fondateurs de "Le Temps d'une Pause"

Publié le par Frank Rosenthal

2500

C'est aujourd'hui le 2500 ème article de ce blog et très content et fier de fêter ce 2500 ème article avec deux jeunes entrepreneurs qui ont ouvert en septembre un superbe concept au coeur de Mulhouse que je vous laisse découvrir ici.

Delphine Drumez et Jonathan Weiss sont co-gérants et co-fondateurs de leur commerce "Le Temps d'une pause"

Delphine Drumez et Jonathan Weiss sont co-gérants et co-fondateurs de leur commerce "Le Temps d'une pause"

1/ Pouvez-vous vous présenter et raconter votre parcours aux lecteurs de ce blog ?

Delphine Drumez, 35 ans, ancienne infirmière coordinatrice depuis 14 ans, ch’ti de Lille et alsacienne d’adoption depuis 8 ans et Jonathan Weiss, 30 ans, encadrant technique depuis 7 ans, alsacien et mulhousien; amis depuis 8 ans. Il y a deux ans en arrière, en rupture professionnelle pour l’une et en licenciement économique pour l’autre, nous étions à des tournants importants pour nos vies : retourner à nos métiers respectifs ou trouver en nous la force de rebondir et de faire ce qui lui plaît vraiment ?

2/ Vous avez ouvert votre commerce en 2015 sur un concept très original, pouvez-vous le raconter aux lecteurs de ce blog ?

L’idée part d’un constat tout simple pour nous, nos amis : chercher un endroit où se poser tranquillement, où l’on pourrait prendre le temps de prendre un café sans se retrouver pour autant dans un lieu froid mais installés confortablement. Trouver un endroit accueillant, très chaleureux et reposant. Et puis, d’autre part, un lieu où nous trouverions tout ce que nous aimons, des produits de qualités accessibles… Un lieu de plaisir… Le temps d’une Pause est né de cette réflexion, des rencontres faites aux cours de toutes nos démarches ayant permis de peaufiner notre concept, de l’améliorer et de le rendre viable. Aujourd’hui, Le temps d’une Pause comporte une partie Café/Salon de thé aux prestations soignées avec soft, cocktail de jus de fruits frais pressés tous les jours, Café Nespresso avec un large choix de café et de recettes, Thé Nunshen). De la lecture est mise à disposition sous forme de magazines de déco, de voyage et nature, architecture…. Et de journaux locaux comme ZUT, JDS, M+, l’Alsace, le DNA, Le Périscope. D’autre part, notre concept-store tient de notre volonté de promouvoir l’artisanat, de trouver des produits de qualité, essentiellement Made in France ou européen, écolo-bio. De tout, un peu et un peu de tout …ce que nous aimons. Un lieu de vie ou se poser et de découverte !

Des produits à la vente dans la partie concept store à l'entrée

Des produits à la vente dans la partie concept store à l'entrée

La partie salon de thé et de lecture
La partie salon de thé et de lecture
La partie salon de thé et de lecture

La partie salon de thé et de lecture

Les magazines mis à disposition

Les magazines mis à disposition

Un concept axé sur la convivialité

Un concept axé sur la convivialité

3/ Quels sont vos premiers résultats et l’accueil des Mulhousiens au regard de votre commerce ?

Nous avons été extrêmement surpris par l’engouement des Mulhousiens. L’accueil a été très favorable et bienveillant. Nous avons reçu beaucoup de compliments et d’éloges quant au travail fourni, au concept et à sa réalisation. Beaucoup de nos clients nous ont partagé qu’il manquait ce type de lieu sur Mulhouse. Les Mulhousiens aiment les entrepreneurs, la jeunesse qui ose se « lancer » ! Ils sont très encourageants. Après un mois d’ouverture, nous pouvons dire que nous avons très bien travaillé, avec de bons chiffres, que nous comptons déjà beaucoup « d’habitués ». Nous sommes ravis.

4/ Quels conseils pourriez-vous donner à ceux qui veulent ouvrir prochainement un commerce ?

Il faut d’abord être très convaincu afin de ne pas flancher devant le nombre d’obstacles qui vont se présenter sans pour autant être obtus et accepter les remarques et réflexions qui feront, de toute évidence, évoluer le projet afin qu’il corresponde à une réelle attente . Ne pas avoir peur d’innover, d’amener des idées et tendances nouvelles. Ne pas rester seul et se faire accompagner par des personnes compétentes qui connaissent votre lieu d’implantation. Le moteur restera votre motivation et l’amour que vous portez à la ville et ses habitants.

5/ Comment voyez-vous l’évolution du commerce en centre-ville à Mulhouse ?

Pour ma part, Delphine, citadine débarquée de Lille il y a 8 ans, Mulhouse m’a semblé être déprimant et vide. Je ne voulais pas rester et la « ville » me manquait. Et puis, j’ai vu cette ville évoluer, reprendre couleur… Sur ces 2-3 dernières années, beaucoup de nouveaux concepts ont ouvert (resto, café, habillement). J’y ai fini par trouver mes repères et tout ce dont j’ai besoin ! Mulhouse est une ville qui renaît, qui bouge et essaie de se redynamiser. Mais pour être honnête, il faut encore convaincre les mulhousiens que leur ville leur suffit, les convaincre de consommer intra-muros. Ce n’est pas tant le manque d’idées qui fait défaut que le manque d’optimisme des mulhousiens : certains nous ont demandé si nous serions encore ouvert en décembre ! L’évolution de la ville est très nette mais les mulhousiens sont encore frileux et doivent définitivement reprendre confiance. A nous de le faire !

Publié dans 5 questions à...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article